Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Solutions numériques responsables
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Numérique responsable : des solutions pour les entreprises

Entretien avec Julien Galtier, directeur général de Masse Critique, à propos de solutions numériques responsables disponibles pour les entreprises.

L’enjeu de l’heure : l’environnement. On en parle partout ; dans les journaux, à la télévision, sur les réseaux sociaux. Dans le monde des affaires, avoir des valeurs respectueuses de l’environnement n’est même plus une manière de se différencier des compétiteurs, mais plutôt une exigence de la part des consommateurs.

À première vue, cette situation pourrait sembler positive. Or, on assiste plutôt à une montée du phénomène d’écoblanchiment, plus connu sous le nom de greenwashing. Toutes les entreprises veulent paraître écoresponsables aux yeux du public mais, lorsqu’on analyse réellement leurs opérations, on constate que les activités à l’interne ne correspondent pas à l’image que ces organisations tentent de transmettre. Les pratiques en termes de numérique ont effectivement un impact grandissant sur l’environnement et peu de compagnies prennent le temps de le considérer. Il est donc pertinent de se questionner sur l’avenir du numérique responsable et sur les solutions qui s’offrent aux entreprises.

Des standards à revoir

À l’heure actuelle, la plupart des gens sont conscients de la gravité de la situation environnementale. En revanche, les standards quant aux pratiques durables sont inadéquats et peu connaissent les impacts nocifs de leurs habitudes. L’année passée, le numérique fut responsable de 4 % des émissions mondiales de GES et pourtant, les organisations s’entêtent encore à renouveler leurs appareils aux 3-4 ans et continuent d’utiliser des plateformes de création de contenu propulsées par des énergies non renouvelables. On comprend donc qu’avant d’adopter des solutions numériques responsables, les entreprises devront d’abord adapter leurs mentalités et leurs valeurs. Cette réforme devra donc se faire à tous les niveaux, en commençant par les dirigeants et ensuite les employés. La Fresque du Numérique est une organisation québécoise permettant justement de faciliter ce processus en offrant des conférences et ateliers aux membres d’une entreprise afin de les sensibiliser à cet enjeu grandissant.

Des solutions numériques responsables

L’un des moyens les plus efficaces qu’une compagnie peut entreprendre pour réduire son impact environnemental est de prolonger le cycle de vie de son parc informatique. Le remplacement fréquent des ordinateurs, des imprimantes et des autres équipements informatiques est effectivement non seulement coûteux, mais cela a également un impact significatif sur l’environnement en raison de la production de déchets électroniques. Ces composantes se retrouvent au dépotoir et produisent une quantité phénoménale de gaz à effet de serre en se décomposant. Il est donc préférable d’opter pour des alternatives recyclées et d’au moins donner les pièces encore en bon état à des organismes tels qu’Insertech afin de contribuer à une économie circulaire.

Une autre solution numérique responsable très intéressante pour les entreprises est d’opter pour un site web écoconçu. Cela commence donc par l’utilisation d’un logiciel qui minimise sa consommation d’énergie pour fonctionner, notamment WordPress. Ce genre de plateforme offre aussi des fonctionnalités telles que l’optimisation des images, la réduction des scripts et la suppression d’éléments inutiles. Cela permet ainsi de réduire l’énergie nécessaire pour charger les pages du site web et contribue à diminuer l’impact environnemental de celui-ci.

L’écoresponsabilité : un cercle vertueux

On pense souvent à tort qu’adopter des actions écoresponsables représente seulement des efforts et coûts supplémentaires pour une compagnie et c’est malheureusement la raison pour laquelle elles sont généralement abandonnées. Or, comme le mentionne très bien Julien Galtier, directeur général de Masse Critique, un virage vert représente plutôt une opportunité de créer un cercle vertueux pour l’entreprise. En effet, en plus de réduire les coûts énergétiques de l’entreprise et d’améliorer son bilan carbone, l’optimisation du site web peut bonifier l’expérience utilisateur et augmenter la satisfaction des clients, ce qui peut aider à fidéliser les clients existants et à en attirer de nouveaux. L’image de marque de l’entreprise en est également positivement affectée ce qui peut se traduire par un renforcement de sa position sur le marché et une augmentation de ses ventes. Bref, il n’en ressort que de multiples bénéfices pour l’entreprise.

Un virage vert nécessaire

Les 5 à 10 prochaines années seront donc cruciales pour l’avenir de notre planète et il sera très intéressant de voir de quelle manière les petites et plus grosses entreprises décideront de les aborder. Comme on peut le voir, plusieurs solutions numériques responsables et de marketing durable sont à leur disposition. Il n’en tient maintenant plus qu’à elles de prendre les décisions adéquates. Les particuliers auront également un grand rôle à jouer dans ces changements, car leurs habitudes de consommation dicteront beaucoup des décisions financières de ces organisations. Chaque personne a le pouvoir de faire une différence par ses choix, il ne suffit que de passer à l’action.

RÉFÉRENCES :

https://www.fresquedunumerique.org/index.html

https://chat.openai.com/chat

https://digital.hec.ca/blog/impact-environnemental-du-marketing-numerique/

https://www.insertech.ca/

cyrenneolivier

cyrenneolivier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique