Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

L’avenir du métavers et le marketing : échec ou opportunité ?

L’avenir du métavers et le marketing : échec ou opportunité?

Le mot métavers est devenu un terme de plus en plus courant au cours des deux dernières années, de grands joueurs, dont le géant de Facebook Mark Zuckenberg, ont investi des milliards de dollars dans la production et le développement de cette nouvelle technologie. Mais que signifient réellement l’avenir du métavers et le marketing dans tout ça? Est-ce une réelle opportunité ou un échec désastreux?

D’emblée, les récents chiffres ne sont pas prometteurs, celui-ci ayant subi des pertes totalisant 9,44 milliards de dollars jusqu’à présent en 2022. Le métavers suscite un engagement minimal de la part des utilisateurs. ​​Meta a du mal à convaincre ses plus de 3,6 milliards d’utilisateurs mensuels à travers Facebook, Instagram, Whatsapp et Messenger de rejoindre le métavers. 

Une cause perdue ?

Actuellement, pour accéder au métavers, il faut disposer d’un ordinateur haut de gamme avec des débits internet rapides, ainsi que d’un casque VR pour une grande partie des aspects virtuels. Cependant, le prix pour ces technologies n’est pas le moindre, ce qui limite l’accès immédiat au métavers. ​​L’accessibilité est donc un grand défi pour les marques qui cherchent à commercialiser leurs produits sur cette plateforme. 

De plus, des problèmes tels que la nausée et la désorientation liées au casque empêchent déjà de nombreux utilisateurs à y adhérer. D’autres observations démontrent que les graphismes dans ce monde virtuel manquent de réalisme. Le métavers n’est pas encore à la hauteur de réaliser des visuels de ce calibre puisque cela représente une tâche très complexe à réaliser. Ces aspects désintéressent de nombreux utilisateurs et retardent davantage le fait de rejoindre cette plateforme à ceux qui y sont encore sceptiques. 

Pour continuer, il n’existe actuellement aucune autorité de régulation de la plateforme. C’est donc une préoccupation majeure pour les marques qui cherchent à faire de la promotion dans ce monde virtuel. Le métavers suscite aussi des inquiétudes en matière de confidentialité et de sécurité des données puisque les méthodes de protection de la vie privée sont encore en processus de développement afin de s’adapter à ce nouvel environnement. Un autre défi du marketing dans le métavers est de savoir comment suivre ses performances puisque le métavers offre de nouvelles méthodes de marketing. Inopportunément, il est tout simplement trop tôt pour savoir comment répondre à toutes ses questions.

Une nouvelle porte d’entrée

L’avenir du métavers et le marketing : échec ou opportunité?

D’un autre côté, le métavers donne l’occasion de tirer parti de nouvelles sources de revenus. En effet, la création d’une plateforme virtuelle où tout le monde peut y accéder (avec la bonne technologie) ouvre une porte énorme aux entreprises pour commercialiser leurs produits et services. Le métavers est encore en phase de développement, mais celui-ci offre un nouvel espace pour des méthodes de promotion. Le métavers permet de créer sa propre plateforme, en concevant un monde dédié aux produits ou services d’une marque. Ce processus demande beaucoup de temps et de recherche, ainsi qu’un investissement financier important, mais il a déjà fait ses preuves auprès d’une multitude de marques. En effet, Shopify et Uber Eats ont fait partenariat pour offrir aux utilisateurs d’acheter de la marchandise, d’écouter de la musique et se faire livrer de la nourriture, le tout à partir du métavers. Ceci a permis d’augmenter la taille du public potentiel par rapport à un événement physique qui est dorénavant limité par le lieu et l’espace disponible. Samsung à son tour s’est servi du métavers pour faire de la publicité, où les utilisateurs qui jouaient couraient la chance de gagner un Galaxy S22. Ce monde virtuel est une porte d’entrée à de nouvelles opportunités marketing pour une variété de marques. En hébergeant des produits dans le métavers, les utilisateurs peuvent voir un modèle 3D virtuel du produit avant de l’acheter. Hyundai a exploité cette fonctionnalité en créant un Motorstudio virtuel sur la plateforme, où les utilisateurs peuvent découvrir différents modèles de véhicules, regarder des vidéos informatives et acheter des produits.

La publicité traditionnelle et native est également possible dans le métavers, avec des panneaux d’affichage permettant de faire de la publicité sur les routes virtuelles, ainsi que le placement de produits sur les plateformes. Il existe également diverses opportunités de commandites pour les événements sportifs et musicaux organisés dans le métavers. 

Est-ce vraiment le futur ?

Peu-ton alors dire que le métavers s’aligne pour être un échec? Le directeur financier de Meta, Dave Whener a annoncé davantage de pertes à venir en 2023. Cependant, Mark Zuckenberg a ajouté suite à cette déclaration : « Il faudra souvent plusieurs versions de chaque produit avant qu’il ne devienne courant ». 

Avec de grands joueurs qui continuent à investir dans le métavers, dont Google, Microsoft, NVIDIA, Roblox, Epic Games et Nike, il est possible de croire que ce n’est pas la fin du métavers et qu’il existe réellement des opportunités dans ce monde crée par la technologie. Le métavers offre une nouvelle plateforme, mais il ne remplacera pas les méthodes de marketing traditionnelles, du moins dans un avenir proche. Il faudra peut-être des années avant que la population adhère à cette nouvelle technologie. 

Il n’y a donc pas de réponse claire à la question de savoir si le métavers est l’avenir et où s’y situera le marketing – qui sait?

Picture of salvoalyssa

salvoalyssa

Une réponse

  1. Very interesting article! I too wrote one on the Metaverse, however I also talk about some other similar projects that are currently being created that have the same concept as the Metaverse. And I for one strongly believe that the Metaverse and other virtual worlds will definitely gain popularity in following years, such as we’ve seen with video games. I think you might like checking my article out! Here is the link: http://digital.hec.ca/blog/metaverse-digital-marketing/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique