Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

rondeaumillairenicholas

rondeaumillairenicholas

S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Fraude au clic : Vos compétiteurs cliquent-ils sur vos publicités ?

À part les conditions d’utilisation de Google Ads et les lois strictes en matière de fraude informatique aux États-Unis, vos compétiteurs ont très peu de raisons de ne pas cliquer sur vos publicités pour gaspiller votre budget marketing. Même si c’est techniquement illégal au Canada, la technique « black hat » connue sous le nom de fraude au clic (click fraud en anglais) continue d’être un cauchemar pour les entreprises d’ici et peu de répercussion se font sentir pour ceux qui commettent cette action déloyale.

Qu’est-ce que la fraude au clic ?

Lorsque vous achetez de la publicité en ligne, la méthode d’attribution du coût publicitaire la plus utilisée est celle du « pay-per-click ». Cela signifie que vous payez un montant prédéfini à chaque fois qu’un internaute clique sur votre publicité. Cependant, un de vos compétiteurs sans scrupules peut y voir une opportunité de dilapider votre budget publicitaire en cliquant à répétition sur vos publicités. Bien évidemment, cela n’est pas une méthode très efficace de vous faire perdre de l’argent, car il doit d’abord trouver vos publicités, puis cliquer sur celles-ci à maintes reprises. Malheureusement pour vous, il existe des outils frauduleux qui peuvent rendre la tâche beaucoup plus facile pour votre compétiteur.

Il existe deux techniques principales pour faire de la fraude au clic :

  1. Les « click farms » qui sont en fait de grands réseaux d’employés à faible salaire, provenant généralement de la Chine, qui sont payés pour trouver vos publicités et y faire un nombre faramineux de clics.
  2. Les « click bots » qui sont des robots informatiques qui font le même travail de manière 100% automatisé

Comment savoir si vous êtes victime de fraude au clic ?

Il peut être difficile de repérer la fraude au clic avant qu’il ne soit trop tard. Heureusement, il existe des manières d’identifier les signes symptomatiques de ce type de fraude dès le début de celle-ci. Voici les signes les plus fréquents à monitorer :

  1. Haut volume de clics. Si vous observez un volume de clics à la hausse anormal sur vos publicités, il peut s’agir de clics frauduleux. Comparez toujours cet indicateur aux campagnes précédentes pour voir s’il s’agit effectivement d’un taux anormal.
  2. Faible taux de conversion. Puisque les clics frauduleux ne mènent pas à une conversion, ce haut volume de clics supplémentaire fera chuter votre taux de conversion drastiquement.
  3. « Click-through-rate » élevé. Lorsque des centaines, voire des milliers de clics frauduleux s’ajoutent à vos clics réguliers, le taux de clic sur vos publicités montera en flèche.
  4. Faible ROAS. Cette métrique est en quelque sorte une combinaison des deux premiers indicateurs et lorsqu’elle est très faible, elle peut indiquer de la fraude au clic.

Il est primordial de mettre en place un système de surveillance de la fraude pour pouvoir agir le plus rapidement possible. Cela peut être fait en monitorant manuellement les indicateurs présentés précédemment, ou encore, grâce à l’utilisation d’un outil de surveillance et diagnostic de la fraude au clic.

Comment se protéger ?

Heureusement pour vous, il existe des moyens de prévenir, de combattre et même de répliquer à vos compétiteurs scrupuleux qui utilisent la fraude au clic!

Premièrement, si vous soupçonnez qu’un internaute clique frauduleusement sur vos publicités, vous pouvez bloquer manuellement son adresse IP par l’entremise de la plateforme de Google Ads. Vous pouvez aussi identifier l’adresse IP d’un compétiteur que vous soupçonnez en lui envoyant un lien modifié avec Grabify. Lorsqu’il clique sur votre lien, vous aurez accès à son IP et pourrez ainsi le bloquer. Bien évidemment, faire le tout manuellement peut être long et inefficace.

Comme il existe des logiciels aidant vos compétiteurs malicieux à vous frauder, il existe aussi des logiciels bienveillants qui peuvent vous protéger de la fraude. En voici quelques-uns :

  1. ClickCease. Ce logiciel permet d’analyser les résultats de vos campagnes publicitaires, autant sur Google Ads que Facebook Ads, en temps réel pour identifier les clics frauduleux et bloquer les robots derrière ceux-ci. ClickCease offre des forfaits à coût raisonnable débutant à 59$ par mois.
  2. Fraud Blocker. Comme son nom l’indique, Fraud Blocker permet de bloquer les robots et les « click farms » employés par vos compétiteurs pour cliquer sur vos publicités. Le logiciel comprend un tableau de bord pratique pour faire le suivi des fraudes et des courriels d’alerte en temps réel pour vous avertir des fraudes identifiées. L’abonnement de base est offert à un prix modeste de 25$ par mois et couvre 5000 clics.
  3. Clixtell. Pour les plus petits budgets, Clixtell offre des solutions anti-fraude à partir de seulement 15$ par mois et utilise des algorithmes d’intelligence artificielle pour reconnaître les patterns frauduleux.

Une fois que vous avez identifié un compétiteur qui fait de la fraude au clic, il est possible de le sanctionner légalement. Premièrement, il est possible de faire un signalement au Centre Antifraude du Canada. Bien que ce recours n’aboutisse que rarement à des amendes du à la difficulté d’amasser des preuves légales, il est tout de même recommander de procéder au signalement, car si votre compétiteur sait qu’il y a une enquête, il cessera probablement ces activités déloyales. Vous pouvez aussi signaler un fraudeur à Google Ads, puisqu’il s’agit d’un bris des conditions d’utilisation. Tout compte associé à de la fraude au clic peut se voir banni de la plateforme.

Existe-t-il une solution définitive à la fraude au clic ?

L’arrivée du Web 3.0 promet de réduire, voire d’éliminer complètement la fraude au clic avec l’utilisation de la blockchain. En assurant l’identification des utilisateurs réels par le réseau Adchain, il sera désormais possible d’afficher vos publicités seulement à des internautes humains et d’en restreindre l’impression aux robots frauduleux. Il sera aussi plus facile pour les logiciels de prévention de la fraude de bloquer les utilisateurs malveillants et ainsi mettre enfin un terme à cette pratique pirate.

D’ici là, restez sur vos gardes et appliquez les techniques présentées dans cet article pour rester à l’abri des fraudeurs et ainsi utiliser votre budget publicitaire là où ça rapporte.

Sources :

https://www.investopedia.com/terms/c/click-fraud.asp#:~:text=Click%20fraud%20is%20the%20act,exhaust%20a%20company’s%20advertising%20budget.

https://neilpatel.com/blog/prevent-click-fraud/

https://www.forbes.com/sites/mikekappel/2021/08/19/sick-of-click-fraud-its-time-to-be-on-the-defensive/?sh=79d410d11953

https://www.clickcease.com/

https://www.dummies.com/article/business-careers-money/business/marketing/how-to-identify-click-fraud-on-your-pay-per-click-ads-189196/

https://www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/report-signalez-fra.htm

https://www.topleftdesign.com/3-warning-signs-of-click-fraud-and-how-to-prevent-it/

https://www.techtimes.com/articles/266903/20211020/top-5-best-click-fraud-software-2021.htm

[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique