Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Féminisme, hashtags et médias sociaux: le rôle du web analytique

Collage. 2 photos de manifestation féministe avec des symboles de web analytique. 1 photo d'une femme noire regarde les médias sociaux.

Dans l’univers du militantisme féministe, chaque mot-clic porte en lui une histoire, une puissante narration qui trouve écho dans les données inébranlables du web analytique. Féminisme, hashtags et médias sociaux, c’est une recette où l’émotion danse en parfaite harmonie avec la précision du web analytique.

Les #metoo et #HeforShe ont suscité des débats passionnés, mais quelle a été leur réelle influence sur les normes sociales? Bienvenue dans l’ère où les mots-dièses ne sont pas simplement des tendances, mais des alliés stratégiques redéfinissant l’activisme.

Le pouvoir des hashtags: le féminisme redéfini à l'ère des médias sociaux

Dans l’univers foisonnant des médias sociaux, les hashtags féministes se révèlent être des catalyseurs puissants propulsant les voix féminines au-delà des frontières numériques. 

De hashtag à la réappropriation des mots

Un exemple récent, #Barbiecore ou #Bimbocore, a enflammé le web cet été, illustrant la réappropriation du terme ‘bimbo’ et du rose bonbon. Cette démarche vise à détourner ces mots de leur utilisation négative. Cela permet ainsi aux femmes d’embrasser leur féminité sans subir les stigmates préexistants. De plus, cette réappropriation peut être interprétée comme un acte de libération et de reprise de pouvoir sur leur corps. C’est, d’ailleurs, une tendance qui transcende les frontières culturelles. C’est ce qui se passe en Chine où la couleur rose a longtemps été éclipsée en raison des normes de beauté asiatiques.

Femme vêtue de rose tenant des macarons à la place de ses yeux pour illustrer le lien entre féminisme et Barbie.

Amplification des vois féministes

À l’échelle mondiale, les mots-clics deviennent un mégaphone virtuel pour les femmes, propageant leurs expériences et défiant les normes établies. Ainsi, le mot-clic #EverydaySexism a permis à des femmes de plus de 20 pays de partager leurs expériences. Créant ainsi une symphonie collective de résilience et de revendication d’égalité qui transcende les frontières géographiques.

Création de communautés en ligne dynamique

Outre cela, la lecture de nombreuses histoires similaires, provenant de voix témoignant d’expériences parallèles à travers le monde, sert de preuve irréfutable de la prévalence de la violence contre les femmes. Une preuve qui refuse d’être réduite au silence. De plus, cet ensemble d’histoires favorise la création de communautés en ligne. Créant ainsi des espaces où la solidarité transcende les distances. Et des lieux où les femmes partageant des récits similaires se rassemblent pour partager, se soutenir et inspirer le changement. 

Éducation et sensibilisation

Parallèlement, les mots-clics sont également des éducateurs. Le #16DaysofActivism, par exemple, offre une campagne annuelle de sensibilisation contre les violences faites aux femmes et à la communauté LGBTQ+. En outre, cette initiative va au-delà de la simple amplification. Elle joue un rôle crucial en informant un large public sur les défis rencontrés par les femmes et les enjeux intersectionnels. D’ailleurs, c’est une campagne qui est toujours d’actualité au Canada. En effet, le nombre de femmes tuées par des hommes a augmenté de 14,7% en 2021. Ce mouvement est également une occasion de se souvenir du tragique féminicide survenu le 6 décembre 1989 à la Polytechnique et de prendre des mesures concrètes pour mettre fin à ses violences.

Collage. 3 femmes qui pose avec un message pour mettre fin aux violences basé sur le genre.

Féminisme en chiffres: naviguer dans les données des médias sociaux

Dans le labyrinthe des médias sociaux, la compréhension des métriques devient une aventure cruciale, pourtant souvent négligée. Que doit-on réellement regarder pour évaluer l’impact concret du féminisme et des hashtags sur les médias sociaux? Comment départager ce qui fonctionne réellement? 

Taux d’engagement réel, clé de l’optimisation

Au-delà de la viralité, le succès d’une campagne réside dans les métriques réelles. Ces indicateurs constituent le baromètre permettant de mesurer l’impact concret d’une campagne en ligne.

Les j’aime et les partages sont souvent considérés comme des métriques de vanité. On s’entend, ça fait toujours un petit velours de voir leur nombre augmenter. Par contre, ce n’est pas là que réside la clé du succès. Ce qu’il faut examiner, c’est notre taux d’engagement réel pour comprendre qui interagit, comment et pourquoi! C’est la clé pour ajuster et améliorer continuellement la portée de la campagne. 

Cependant, les chiffres ne sont pas des statistiques sèches. Mais des données permettant de révéler des insights essentiels afin de propulser le mouvement féministe encore plus loin dans l’ère numérique.

Les risques du web pour les féministes: entre hashtags et médias sociaux

À l’ère des médias sociaux, où chaque hashtag peut devenir un porte-voix du féminisme, les militantes se trouvent également confrontées à des défis spécifiques.

Féminisme et médias sociaux : quand un hashtag dénature le message

Imaginez un mot-clic vibrant de sens et porteur d’une histoire profonde. Ce dernier, une fois repris par certains groupes, se dénature complètement et perd l’essence de son message.

C’est ce qui est arrivé avec #ChallengeAccepted (ou #İstanbulSözleşmesiYaşatır). Une campagne lancée par des activistes en Turquie afin d’attirer l’attention sur les féminicides. Dénonçant, ainsi, le fait que les femmes assassinées étaient simplement réduites à des photos en noir et blanc dans les journaux.

Malheureusement, cette tendance a rapidement été reprise par des célébrités occidentales qui ont publié des photos en noir et blanc sans référence à la campagne ou au contexte des féminicides en Turquie.

collage pour illustrer le lien entre féminisme, hashtag et médias sociaux. 3 captures d'écran instagram de Kerry Washington, Jennifer Garner et Eva Longoria suivant la tendance du #ChallengeAccepted

De hashtag féministe à opposition antiféministe

Bien que chaque mouvement suscite des réactions, parfois, ces dernières émanent de ceux qui s’opposent à l’égalité des genres. Ce fut le cas avec le mot-clic #aufschrei (#outcry). Initialement créé pour partager des expériences de sexisme ordinaire, il fut infiltré par des groupes antiféministes diffusant des messages sexistes. Ces incidents soulignent les vulnérabilités des mouvements en ligne face aux détournements et à l’infiltration par des forces opposées à l’égalité des genres.

Changer la société un hashtag à la fois : les médias sociaux comme leviers de changement social

Malgré tout, les médias sociaux offrent une vitrine considérable, permettant à ceux qui ont été invisibilisés par les médias traditionnels d’accéder à une plateforme pour partager leur vécu.

Ces plateformes agissent comme des leviers puissants pour le changement social. En multipliant et diversifiant les voix et en redéfinissant ainsi les perceptions. Cela permet donc de laisser une empreinte tangible sur la sphère politique.

Influencer les normes et perceptions

Les médias sociaux ont démontré leur capacité à façonner la société. En créant des espaces où l’émotion prévaut, ils mettent en lumière l’impact profond des expériences diverses dans la lutte contre la violence envers les femmes.

Grâce à ces histoires riches en émotions, le personnel devient un moteur de changement politique. Si bien que des comités spéciaux, des enquêtes, et des réformes législatives sont mis en branle. Comme ce fût le cas pour le tribunal spécialisé en violence sexuelle au Québec. Un résultat tangible de l’activisme en ligne et des dénonciations liées à #metoo.

La puissance des actions conjuguées

Cependant, la transformation durable nécessite plus que des tendances éphémères. Les campagnes en ligne doivent être complétées par des actions hors ligne. La mémoire fugace des médias sociaux souligne la nécessité d’utiliser les mots-clics pour coordonner des événements et des actions qui dépassent le virtuel.  Et, ainsi, créer une synergie entre l’activisme en ligne et les changements tangibles dans la société.

Néanmoins, un exemple inspirant de cette synergie est le mouvement #LifeInLeggins, débuté à Barbade en 2016, et qui dénonce le harcèlement dont les femmes sont victimes lorsqu’elles portent des vêtements moulants. Ce mouvement a permis à des femmes du monde entier de partager leurs expériences de violence sexuelle, brisant les tabous et révélant la nature systémique de ce problème.

Reconnaissant que l’activisme numérique peut offrir un choc temporaire, mais ne conduit pas nécessairement à un changement durable, le mouvement s’est enregistré en tant qu’organisme de charité “Life in Leggins: Caribbean Alliance”. Dans le but de poursuivre leurs actions militantes contre la violence basée sur le genre et plaidant pour des changements dans les politiques et les législations.

Illustration d'un mégaphone avec des icônes de médias sociaux pour illustrer le lien avec le féminisme.

L’empowerment féministe à travers les hashtags

Finalement, ces mots-clics, loin d’être de simples feux de paille virtuels, ont été des bougies qui ont illuminé nos consciences, faisant scintiller un tissu d’émotions qui incitent au changement. 

Les coulisses de ces moments vibrants? Au croisement du féminisme, des hashtags et des médias sociaux, émerge une force transformative, incitant à repenser les paradigmes et à forger une société plus juste. Le web analytique, notre Sherlock discret, nous dévoile comment les données donne vie à ces campagnes. Les transformant de simples tendances éphémères en mouvements qui comptent. Dehors les chiffres pour impressionner la galerie, c’est vers l’optimisation stratégique que ces données nous guident. Sculptant, ainsi, le futur flamboyant de l’activisme féministe. Avec le web analytique en acolyte, continuons à partager, à agir, à inspirer. 

Prêt à hashtag le changement?

Sources

Bindel, Julie (2022). Spare me the hashtag feminism. The feminist fix: Tweets are no substitute for making real change. The critic. Récupéré le 1er novembre 2023 https://thecritic.co.uk/spare-me-the-hashtag-feminism/

Conseil du Statut de la femme (s.d.). Violence conjugale et féminicides au Québec en 2021. Gouvernement du Québec. Récupéré le 3 novembre 2023 https://csf.gouv.qc.ca/article/publicationsnum/les-femmes-et-la-pandemie/societe/violence-conjugale-feminicides-quebec-2021/

General, Ryan (2023). ‘Pink renaissance’: The ‘Barbiecore’ trend is empowering a feminist movement in China. Récupéré le 3 novembre 2023 https://news.yahoo.com/pink-renaissance-barbiecore-trend-empowering-202614309.html#:~:text=NextShark-,%27Pink%20Renaissance%27%3A%20The%20%27Barbiecore%27%20trend%20is%20empowering,a%20feminist%20movement%20in%20China&text=Inspired%20by%20the%20%22Barbie%22%20movie,via%20the%20%22Barbiecore%22%20trend

Gouvernement du Canada (s.d.). 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe. Gouvernement du Canada. Récupéré le 1er novembre 2023 https://women-gender-equality.canada.ca/en/commemorations-celebrations/16-days.html

Kamei, Jacqueline (2022). Social media: a double-edged sword for the feminist movement. Pulitzer Center. Récupéré le 1er novembre 2023 https://pulitzercenter.org/stories/social-media-double-edged-sword-feminist-movement

Lattouf, Antoinette (2023). Barbie-mania is turning some feminists pink – and I’ll be watching it with my daugters. The Sydney Morning Gerald. Récupéré le 3 novembre 2023 https://www.smh.com.au/culture/movies/barbie-is-still-very-white-and-very-thin-can-she-be-a-good-role-model-for-my-daughters-20230716-p5dok8.html

Washington, Katie et Marcus, Rachel (2022). Hashtags, memes and selfies. Can social media and online activism shift gender norms? ALiGN Report. London.

Picture of estevezcamille

estevezcamille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique