Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

simardlavignerachel

simardlavignerachel

S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Trois impacts de la pollution numérique sur l’environnement

Visionne cette vidéo pour un résumé dynamique de l’article!

De nos jours, les gens sont plus que jamais soucieux de leur impact environnemental. Suivant cette tendance de la part de leurs consommateurs, les entreprises ont bien intérêt à développer leur conscience écologique. Ainsi, certaines implantent des pratiques plus éco-responsables au travail. Cependant, ce qu’elles ignorent bien souvent, c’est l’impact de la pollution numérique sur l’environnement. Ces dernières seraient effectivement surprises d’apprendre qu’en 2021, le digital a émis deux fois plus de gaz à effet de serre que le transport aérien se traduisant par près de 4% des émissions de GES mondiales.[1]   

Si ces entreprises se veulent plus éco-responsables, elles doivent alors étendre leurs initiatives à l’ère digitale. Afin d’offrir des pistes de réflexion pour contrer ces effets néfastes, ce blogue explicitera trois des impacts de la pollution numérique que les entreprises devraient considérer dans leurs démarches. Dans l’ordre, ceux-ci concerneront l’impact environnemental de la fabrication d’équipements numériques, de l’envoi et de la réception d’e-mails et, finalement, de la production de déchets numériques.

L’impact environnemental de la fabrication des équipements numériques

Pollution fabrication d'équipements numérique
Source de l’image : Canva

Le numérique peut nous donner l’impression d’avoir dématérialisé notre consommation, mais c’est loin d’être le cas. En effet, comme l’ensemble des produits industriels, la fabrication des équipements numériques est tout aussi polluante. Tels les téléphones intelligents, les ordinateurs portables et les drones, les appareils numériques sont tous composés de divers matériaux, mais également de métaux rares[2]. Ces métaux ont nécessairement besoin d’être extraits du sol et de telles démarches entraînent bien souvent des dégâts environnementaux irréversibles. En guise d’exemple, produire un seul téléviseur requiert l’extraction de 2,5 tonnes de matières premières et génère 350 kg de CO2.[3] En somme, les équipements numériques émettent 47% des émissions de GES du secteur.[4] L’impact d’une telle pollution numérique sur l’environnement ne peut donc pas être négligé.

S’inspirer des initiatives d’un géant numérique

Alors quelle serait la solution à cette pollution environnementale du numérique? Il est possible de s’inspirer du géant de la production d’appareils numériques, Apple. D’ici 2030, Apple s’est fixé l’objectif d’atteindre la carboneutralité pour l’ensemble de ses activités, même du côté de l’approvisionnement.[5] C’est entre autres en s’alliant avec les fournisseurs les plus écoénergétiques et en s’assurant d’alimenter sa chaîne logistique à l’énergie 100% renouvelable qu’elle compte ainsi y parvenir. Également, la marque espère que ses produits soient éventuellement composés à 100% de matières recyclées ou renouvelables.[6] De telles initiatives sont donc un modèle à suivre pour l’ensemble des entreprises afin de réduire l’impact environnemental de la pollution engendrée par la fabrication de leurs équipements numériques.

L’impact de la pollution environnementale des courriers numériques

Pollution des courriers numériques
Source de l’image : Canva

En 2021, près de 319,6 milliards d’e-mails ont été envoyés et reçus chaque jour dans le monde.[7] Cependant, vous vous en doutez bien, même si nous sommes parvenus à délaisser le papier pour ainsi transiter vers l’envoi de messages numériques, ce changement n’est pas sans conséquences écologiques. Effectivement, à chacun de ces mails, nous devons considérer leur impact environnemental, surtout au niveau de l’émission de CO2. Pour chaque mail intégrant une pièce jointe de 1 Mo, 19 g de CO2 sont émis.[8] Multipliant cette donnée à la quantité énorme de courriels envoyés et reçus chaque jour dans le monde, l’impact de cette pollution numérique sur l’environnement est colossal. 

Optimiser sa stratégie de communication

Pensons maintenant aux nombreuses entreprises qui se servent de l’infolettre afin de fidéliser sa clientèle et l’inciter à prendre action vers leur site web. Bien évidemment, plusieurs vous encourageront à adopter cette stratégie de communication peu dispendieuse. Cependant, il faut vous en servir intelligemment et responsablement. Afin de réduire votre pollution numérique, vous devez alors garder en tête l’impact de vos stratégies digitales sur l’environnement. Principalement, vous devez cibler adéquatement vos clients afin de leur offrir le message le plus pertinent possible. Non seulement vous augmenterez vos chances que votre client émette une action sur votre infolettre, mais vous vous assurez aussi de ne pas envoyer de mails non désirés (pourriel). Par conséquent, vous optimisez le nombre d’infolettres envoyées et réduisez votre émission de CO2.

L’impact de la pollution des déchets numériques sur l’environnement

Pollution des déchets numériques
Source de l’image : Canva

Imaginez, votre forfait téléphonique arrive bientôt à sa fin et voilà que vous voyez des publicités annonçant que le tout dernier modèle de téléphone intelligent fait son entrée sur le marché. Ça y est! Voici l’opportunité que vous attendiez pour changer votre appareil, en plus du fait qu’il semblait perdre son efficacité depuis les derniers mois. Le temps est venu, vous achetez le nouveau téléphone et jetez le vôtre à la poubelle. Cependant, bien que vous soyez satisfait de votre achat, vous vous demandez quel sera l’impact de votre vieil appareil numérique sur l’environnement. 

Puisque vous l’aviez jeté aux ordures, vous avez ainsi contribué à la production de DEEE (Déchets d’équipements électroniques et électriques). Pouvant atteindre près de 74,4 millions de tonnes d’ici 2030, ce flux de déchets est également celui qui connaît la croissance la plus rapide dans le monde.[9] En effet, son poids total augmenterait autour de deux millions de tonnes chaque année.[10]

Recycler ses vieux équipements numériques

Ayant l’environnement à cœur, vous auriez donc préféré adopter une méthode plus éco-responsable pour vous défaire de ce vieux téléphone. Parmi les moyens possibles, vous auriez pu profiter d’un programme d’échange avec votre fournisseur ou vous auriez simplement pu recycler votre appareil en suivant les démarches appropriées.[11]

Considérons maintenant les nombreuses entreprises qui établissent un tout nouveau système informatique et qui doivent ainsi introduire de nouveaux équipements technologiques à leurs bureaux. Tout comme vous, elles ont aussi la responsabilité de réfléchir à la façon dont elles comptent se débarrasser de leurs anciens appareils numériques et à l’impact qu’ils auront sur l’environnement. En effet, sachant qu’uniquement 17,4%[12] des DEEE sont bel et bien collectés et recyclés, si ces entreprises désirent réduire l’impact de la pollution de leurs vieux appareils numériques sur l’environnement, elles doivent s’assurer d’adopter une méthode adéquate pour leur recyclage. 

En conclusion, en tant qu’entreprise, vous ne pouvez plus négliger votre impact environnemental. Afin d’assurer votre survie sur le marché, il est de votre devoir de suivre les tendances des consommateurs et de bien comprendre ce qui leur tient à cœur. Sans nul doute, l’environnement occupe maintenant une des places les plus importantes. Sachant aussi que le numérique domine le monde et continue de prendre de l’ampleur, il est donc dans votre intérêt de considérer son impact sur la planète. Ainsi, non seulement vous contribuez à la santé de l’environnement, mais vous demeurez cohérents avec les tendances et les valeurs de vos consommateurs. N’hésitez donc pas à considérer les trois impacts de la pollution numérique sur l’environnement présentés dans ce blogue dans vos initiatives responsables.

Références

[1] Digital passengers (s.d.). Les impacts du digital sur l’environnement, Digital passengers. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://blog.digital-passengers.com/actualites/impacts-digital-environnement

[2] Qu’est-ce qu’on fait?! (s.d.). Les métaux critiques : des ressources qui pourraient manquer ? [Infographie], Récupéré le 28 octobre 2022 de https://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie-terres-rares-ademe/

[3] Greenpeace (s.d.). La pollution numérique, qu’est-ce que c’est ?, Greenpeace. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://www.greenpeace.fr/la-pollution-numerique/

[4] Mathieu Brand (octobre 2022). Impact du numérique sur l’environnement : quelles sont les 3 sources de pollution ?, Carbo Academy. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://www.hellocarbo.com/blog/calculer/impact-du-numerique-sur-l-environnement/#:~:text=y%20perd%20vite.-,Quels%20sont%20les%20impacts%20du%20num%C3%A9rique%20%3F,7%25%20d%27ici%202040

[5] Apple (s.d.). Responsabilité des fournisseurs, Apple. Récupéré les 28 octobre 2022 de https://www.apple.com/ca/fr/supplier-responsibility/

[6] Apple (s.d.). Environnement, Apple. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://www.apple.com/ca/fr/environment/

[7] Statista Research Department (2022). Nombre d’e-mails envoyés et reçus par jour dans le monde 2017-2024, Statista. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://fr.statista.com/statistiques/583905/nombre-d-e-mails-par-jour-dans-le-monde–2019/#:~:text=Environ%20319%2C6%20milliards%20d,376%2C4%20milliards%20en%202025

[8] Grizzlead (24 juin 2022). L’incroyable impact de la pollution numérique et les bonnes pratiques à adopter très vite !, Grizzlead. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://www.grizzlead.com/lincroyable-impact-de-la-pollution-numerique-et-les-bonnes-pratiques-a-adopter-tres-vite/#note5

[9] [12] CEST (2021). Impact environnemental des technologiques numériques : quelle responsabilité environnementale à l’endroit des déchets numériques?, Commission de l’éthique en science et en technologie. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://www.ethique.gouv.qc.ca/fr/actualites/ethique-hebdo/impact-environnemental-des-technologiques-numeriques-quelle-responsabilite-environnementale-a-l-endroit-des-dechets-numeriques-3/

[10] Chartier, Mathieu (14 octobre 2021). Déchets électroniques : une montagne de 57 millions de tonnes en 2021, Les numériques. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/dechets-electroniques-une-montagne-de-57-millions-de-tonnes-en-2021-n169869.html

[11] Recycell (14 mars 2022). Qu’est-ce qu’un déchet électronique et comment le réduire ?, Recycell. Récupéré le 28 octobre 2022 de https://recy-cell.ca/quest-ce-quun-dechet-electronique-et-comment-le-reduire-recycell/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique