Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Les réseaux sociaux : Impact sur les carrières des danseurs professionnels

Poursuivre une carrière en tant que danseur professionnel peut sembler inatteignable pour les danseurs amateurs. Comment avoir accès à des auditions ? Comment obtenir les meilleurs contrats ? Pour les danseurs avec peu d’expérience et de contacts, cela peut sembler impossible. Cependant, avec l’apparition des réseaux sociaux depuis plusieurs années, la barrière entre le monde amateur et professionnel s’est fragmentée. Les danseurs professionnels ont depuis accès à un bassin de plateformes offrant des sources de visibilité, de personal branding et de réseautage.

Un moteur de visibilité

De nombreux danseurs professionnels maintenant réputés ont utilisé les réseaux sociaux pour propulser leur carrière. C’est le cas de la chorégraphe néo-zélandaise Parris Goebel. Grâce à la plateforme YouTube, Parris, qui compétitionnait à l’international dans des compétitions comme World of Dance, s’est fait remarquer par des artistes internationaux qui sont tombés sur des vidéos de performances de son ancienne troupe ReQuest. Sa carrière s’est enclenchée par la suite en enchainant des contrats avec des artistes tels Jennifer Lopez, Justin Bieber et Rihanna avec sa troupe The Royal Family.

The Royal Family Dance Crew

Un autre phénomène observé a été la montée en popularité de styles de danse auparavant méconnus du grand public. Traditionnellement, les styles de danse obtenant le plus souvent de contrats allaient du ballet, au jazz ou encore jusqu’à la danse hip-hop. Des danseurs professionnels d’autres styles ont pu utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir leur style. Par exemple, la plateforme TikTok a été un vecteur très important dans la montée en popularité du style afro grâce aux dances challenges. Cela a ouvert la porte à plusieurs danseurs professionnels de ce style à percer à l’international étant donné le boom mondial dans l’industrie du cinéma et de la musique.

Les réseaux sociaux ont aussi permis à des danseurs professionnels ne rentrant pas nécessairement dans les standards de l’industrie à obtenir de la visibilité. C’est à l’aide de publications Instagram (photos, vidéos et Reels) avec comme hashtag #breakingthestereotype que Amanda LaCount a réussi à montrer son talent à des milliers de personnes et à briser les préjugés. Elle compte aujourd’hui plus de 300 000 abonnés sur la plateforme.

Amanda LaCount

Une opportunité pour développer son personal branding

Comme Amanda, plusieurs autres danseurs professionnels ont vu l’opportunité des médias sociaux afin de développer sa propre image de marque et de ne plus dépendre seulement sur les agences d’artistes. En effet, dans l’ère des médias sociaux, le phénomène des influenceurs est apparu et les danseurs professionnels n’en font pas exception. Auparavant méconnus du grand public et souvent considérés comme de simples accessoires, énormément de danseurs professionnels sont aujourd’hui des vedettes sur les réseaux sociaux et ont fait connaitre leur nom sur une échelle mondial. Par exemple, à la suite de la dernière mi-temps du Superbowl performée par Rihanna, un de ses danseurs mis de l’avant, Zavion Brown, a reçu le support de millions de personnes sur les réseaux sociaux à travers des vidéos republiées sur les réseaux sociaux.

Avec une notoriété importante sur les réseaux sociaux, les danseurs professionnels ont énormément gagné en crédibilité dans l’industrie du divertissement leur apportant davantage d’opportunités d’affaires telles des partenariats avec des marques et des salaires plus compétitifs.

Une façon de développer ses relations professionnelles

À l’aide du personal branding et de la notoriété accrue des danseurs professionnels sur les réseaux sociaux, ces derniers ont ainsi une facilité à développer leur réseau de connexion par l’entremise de ces plateformes. Par exemple, Instagram est maintenant rendu synonyme de portfolio pour plusieurs danseurs professionnels cherchant à percer dans l’industrie. Ayant la possibilité d’offrir une description d’eux-mêmes grâce à la bio, ou encore de montrer des vidéos d’eux performant dans des classes, conventions ou compétitions de danse afin de montrer leur engagement et leur talent, leur profil Instagram est un outil clé pour les danseurs professionnels. Par exemple, Amanda LaCount, mentionnée précédemment, s’est fait repérer par Parris Goebel et a ainsi eu la main sur un contrat pour danser dans un Fashion Show de la marque Savage x Fenty.

Enfin, les auditions pour des contrats sont devenues de plus en plus accessibles pour les danseurs. Nécessitant souvent auparavant des invitations ou des accès via des agences, certaines auditions sont aujourd’hui ouvertes, les informations étant partagées sur les réseaux sociaux.

Conclusion

Alors que la danse a souvent été un milieu très sélectif et que les danseurs professionnels ont souvent été que des accessoires pour l’industrie du cinéma et de la musique, les réseaux sociaux ont permis de les mettre davantage en lumière. Ces plateformes en ligne ont donné des opportunités aux danseurs professionnels d’acquérir une visibilité plus facilement, de développer son image de marque en tant qu’artiste à part entière et de développer son réseau professionnel. Alors que le milieu de la danse ne reste toujours pas accessible à tous, les réseaux sociaux ont réussi à réparer certaines inégalités et à donner aux danseurs des outils pour entreprendre leur métier de rêve.

Sources

EASTER Makeda, Rise of the Dancefluencer

KAISER, Emily, 5 Ways Social Media can Help a Dancer’s Career

FELLER, Alison, How Parris Goebel Became Dance Royalty

CALLAHAN, Mary, Social media: How does it affect the dance world?

gascongabriel

gascongabriel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique