Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Repenser le Marketing Numérique : Adopter Des Pratiques Eco-Responsables.

Source : DALLE-E

Dans une ère où le numérique prend une place de plus en plus prépondérante dans nos vies quotidiennes, il est impératif d’examiner attentivement son impact sur l’environnement. Alors que nous surfons sur le Web, partageons des contenus sur les réseaux sociaux, ou effectuons des achats en ligne, il est facile d’oublier que chaque clic a un coût environnemental. Pourtant, les activités numériques, bien que souvent invisibles, ont un impact tangible sur notre planète.

Les chiffres sont éloquents : selon une étude récente de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe), le secteur numérique représente désormais environ 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit autant que l’industrie aéronautique. De plus, la consommation énergétique des data centers, ces centres de stockage de données gigantesques, continue d’augmenter, représentant près de 1% de la consommation mondiale d’électricité. Ces données alarmantes soulignent l’urgence de prendre des mesures pour réduire l’empreinte environnementale du numérique.

Présentation de La Sphère, en tant qu’exemple de projet.

Dans cette optique, permettez-moi de vous présenter « La Sphère », une organisation en stade de développement, qui sera un centre de recherche en entrepreneuriat basé aux HEC Montréal. Sa mission est de créer des ponts entre la recherche de pointe en entrepreneuriat au Québec et les acteurs de l’écosystème entrepreneurial, et sa vision est de devenir LA référence en matière de recherche en entrepreneuriat, et en sa vulgarisation.

Il est important de noter que « La Sphère » ne sera pas le sujet principal de notre article sur le marketing numérique responsable. Au contraire, « La Sphère » servira simplement d’exemple parmi d’autres projets pour illustrer la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le domaine numérique. Les principes que nous allons discuter sont applicables à tout projet numérique, qu’il s’agisse d’une entreprise, d’une organisation à but non lucratif ou d’une institution académique.

Les bonnes pratiques du Marketing numérique responsable.

Maintenant que nous avons introduit « La Sphère » en tant qu’exemple d’un projet numérique engagé dans le marketing responsable, explorons plus en détail les bonnes pratiques du marketing numérique responsable et leur application concrète.

Le marketing numérique responsable consiste à adopter des pratiques respectueuses de l’environnement tout en restant efficace sur le plan marketing. Cela implique plusieurs initiatives, notamment la réduction de la consommation énergétique. Pour ce faire, les entreprises peuvent migrer vers des serveurs éco-énergétiques et favoriser les sources d’énergie renouvelable. Par exemple, « La Sphère » et donc les HEC au complet, pourrait dans l’avenir envisager de migrer vers des serveurs éco-énergétiques pour réduire leur empreinte carbone tout en soutenant les énergies propres.

La minimisation des déchets numériques est une autre pratique clé du marketing numérique responsable. Cela implique de promouvoir une politique de recyclage des équipements électroniques, c’est à dire de privilégier la réparation ou encore l’achat de seconde main pour ces équipements.

Pour aller encore plus loin, la communication digitale devrait être « légère », plus votre publication est légère, moins elle polluera. Si le message souhaité peut être transmis en une vidéo de six secondes au lieu de quinze alors les retombées environnementales seront nettement moindres. De plus, à l’image de toutes ces bonnes pratiques, vous le verrez tout au long de cet article, cela aidera également votre performance marketing. En effet, la durée d’attention des utilisateurs est en de plus en plus en baisse, dans ce sens il vaut mieux donc privilégier un court message marquant qu’un long contenu inutile.

La transparence des données est également essentielle pour instaurer la confiance des utilisateurs. Les entreprises doivent informer de manière transparente les utilisateurs sur la collecte, le stockage et l’utilisation de leurs données personnelles. « La Sphère » devrait ainsi mettre en place une politique de confidentialité claire et transparente sur son site web pour garantir le respect de la vie privée des utilisateurs que cela soit pour les lecteurs ou la collecte de données pour ses études. De plus, il s’avère qu’en demandant clairement l’autorisation pour collecter les données, les utilisateurs pourraient avoir plus tendance à accepter ce partage.

La promotion d’un contenu éco-responsable est une stratégie efficace pour sensibiliser le public tout en réduisant l’empreinte carbone. Cela implique de produire du contenu informatif et engageant sur des sujets liés à l’environnement, tout en favorisant l’utilisation de formats numériques légers. Par exemple, « La Sphère » pourrait créer des articles de blog sur les pratiques durables en entrepreneuriat et privilégier les formats de contenu facilement partageables.

Enfin, la création d’un site léger et épuré est une pratique recommandée pour optimiser l’expérience utilisateur et réduire la consommation de ressources. « La Sphère » pourrait ainsi concevoir son site web en utilisant des technologies optimisées et en minimisant les éléments superflus, garantissant ainsi une navigation fluide et efficace pour les utilisateurs. Cette pratique en plus d’être durable est également excellente pour le SEO et l’expérience utilisateur du site web.

En conclusion, le marketing numérique responsable offre une opportunité précieuse de créer un impact positif sur l’environnement tout en poursuivant des objectifs commerciaux. En adoptant une approche holistique et en intégrant les principes de durabilité dans toutes les facettes de leurs activités, les entreprises peuvent contribuer de manière significative à la construction d’un avenir plus durable pour tous. Toutefois, il est important de rester vigilant face au greenwashing, où certaines entreprises utilisent des tactiques de marketing pour donner une fausse impression de responsabilité environnementale.

En fin de compte, le marketing numérique responsable est un effort continu qui nécessite une vigilance constante et une volonté d’innover pour relever les défis environnementaux actuels.

Pour aller plus loin, voici un podcast résumant cet article :


Bibliographie :

Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) – https://www.ademe.fr/

Picture of nathanvasquez

nathanvasquez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique