Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Illustration avec plusieurs pictogrammes reliés à des pratiques durables relié avec le marketing numérique durable
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Réduire son impact environnemental sur les médias sociaux: Guide pour les utilisateurs conscients

Alors que la pollution numérique correspond à 4% des émissions totales émissions de dioxyde de carbone (CO2) à chaque année, on vient à se demander quel impact vient jouer notre utilisation de médias sociaux dans ce chiffre-là. Et oui, la présence du numérique devient de plus en plus une partie intégrante de notre vie quotidienne avec l’arrivée de l’achat en ligne, le portefeuille virtuel et plus encore. Et tout cela vient peser sur l’environnement. La fabrication des appareils électronique à elle seule représente 56% des émissions de CO2 liées à la pollution numérique. (Dumont, 2022) Dans cette article, vous serez en mesure de comprendre comment réduire l’impact environnemental sur les médias sociaux.

L’utilisation des réseaux sociaux : une tendance qui n’est pas prêt d’arrêter d’augmenter

Avec près de 4.33 milliards d’utilisateurs actif sur les réseaux sociaux, correspondant à plus de la moitié de la population mondiale, un adulte québécois passe, aujourd’hui, en moyenne 2 heures 56 minutes par jour sur ses médias sociaux, ce qui correspond à une hausse de 6 minutes depuis 2022. (Université Laval, s. d.) Mais concrètement, selon une étude de Greenspector, l’utilisation quotidienne de nos médias sociaux, incluant poster et consommer du contenu en ligne, correspond à émettre l’équivalent de 1,4 km effectués par un véhicule léger, soit 165,6 gEqCO2 par utilisateur. Par année, on peut estimer ce chiffre à 535 km effectués en véhicule léger soit 60 kgEqCO2 par utilisateur. (Greenspector, 2021)

Mais concrètement, comment l’utilisation des médias sociaux pollue-t-elle?

C’est par la quantité d’énergie que les réseaux sociaux consomment qui polluent. En effet, l’énergie consommé par les médias sociaux doit être produite, transformée, et conditionnée et c’est ce qui impact réellement l’environnement, d’autant plus si elle est d’origine fossile.  (Colibris, s. d.)

Voici les utilisations de médias qui polluent le plus :

1. La vidéo média

Responsable de 1% des émissions mondiales de gaz à effet de serre

2. Le partage de fichier

3. Le stockage de donnée

Les applications qui ont le plus d’impact sur l’environnement

C’est sans aucun doute que Tik Tok vient prendre la première place du classement. En effet, cette plateforme 100% vidéos vient produire l’équivalent d’une voiture qui effectue l’équivalent de 185 km.

Et c’est le média social Linkedin qui a l’impact le moins important sur l’environnement avec l’équivalent d’une voiture qui effectue un trajet de 91 km.

Réduire son impact environnemental sur les médias sociaux
L’impact sur l’environnement en fonction du média social par https://greenspector.com/fr/quelle-empreinte-environnementale-pour-les-applications-reseaux-sociaux-edition-2023/

Conseils pour réduire l’empreinte environnementale sur les réseaux sociaux

Mais rien ne sert de s’alarmer. Voici des conseils à mettre en application dans son quotidien afin de réduire son empreinte environnementale sur les réseaux sociaux :

1. Réduire la qualité des vidéos visionnées

Baisser la qualité d’une vidéo de 720 p plutôt que 1080p généraient 50% d’émission de CO2 en moins. (Journal du Geek, 2023)

2. Privilégier l’utilisation du Wi-Fi

L’utilisation de données cellulaires utilisent environ 5X plus d’énergie que le Wifi (Journal du Geek, 2023)

3. Utiliser le mode sombre

L’utilisation du mode sombre réduirait la consommation d’énergie de près de 20%. (Greenspector, 2021)

4. Diminuer le nombre d’appareils connectés à des médias sociaux

5. Éteigner vos appareils après leur utilisation

6. Utiliser et consommer des fichiers de petites tailles

Encourager à l’action et à la sensibilisation

Tout comme les participants du vox pop, je vous invite à vous aussi réfléchir à des moyens de sensibiliser votre entourage, mais aussi vous-même passer à l’action afin de réduire au quotidien et à votre façon l’impact de la pollution numérique. C’est avec des petits gestes individuels qu’on vient faire une différence au niveau sociétal sur l’environnement.

Je vous laisse à présent sur ma rencontre avec des étudiants de la délégation de HEC Montréal pour le Happening marketing afin de discuter des impact des médias sociaux sur l’environnement.

Bibliographie

Colibris. (s. d.). L’impact carbone des réseaux sociaux. Récupéré sur https://www.colibris.app/blog/impact-carbone-reseaux-sociaux

Greenspector. (2021). Réseaux sociaux 2021. Récupéré sur https://greenspector.com/fr/reseaux-sociaux-2021/

Journal du Geek. (2023, 20 mars). 3 conseils pour diminuer son empreinte carbone sur les réseaux sociaux. Récupéré sur https://www.journaldugeek.com/2023/03/20/3-conseils-pour-diminuer-son-empreinte-carbone-sur-les-reseaux-sociaux/

Université Laval. (s. d.). Actualités en ligne, réseaux sociaux et balados 2023. Récupéré sur https://transformation-numerique.ulaval.ca/enquetes-et-mesures/netendances/actualites-en-ligne-reseaux-sociaux-et-balados-2023/#:~:text=Temps%20moyen%20pass%C3%A9%20quotidiennement%20sur%20les%20r%C3%A9seaux%20sociaux&text=Cette%20ann%C3%A9e%2C%20les%20adultes%20de,et%204%20heures%2038%20minutes.

Picture of lauratixador

lauratixador

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique