Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Rachat de Twitter: Elon Musk officiellement le nouveau propriétaire

Elon Musk qui entre chez Twitter
Capture d’écran d’un tweet où Elon Musk filme son arrivé au siège social de Twitter

Le 29 octobre 2022, Elon Musk devenait officiellement le nouveau propriétaire de Twitter. Dénonçant la censure qu’il jugeait extrême sur la plateforme, il avait montré un intérêt à l’achat de l’entreprise pour qu’elle puisse laisser place à une plus grande liberté d’expression. Après avoir reculé dans sa tentative de rachat au mois de juillet 2022, le multimilliardaire a finalement changé son fusil d’épaule et a décidé d’honorer son entente.  Elon Musk esquive donc du même coup une poursuite judiciaire entamée par Twitter pour bris de contrat, qui semblait déjà perdu d’avance pour lui.   

Pas de temps à perdre

Il ne s’est pas laissé prier pour montrer ses couleurs puisqu’à peine devenu propriétaire, il remercia tous les membres du conseil d’administration et en profita du même coup pour congédier quelques dirigeants hauts placés dans l’entreprise.  Elon Musk devenait donc, en l’espace d’une journée, le seul administrateur de Twitter. Il ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a aussi licencié près de 50% de son personnel dans le monde. Il justifia cette décision par l’amélioration de la santé financière de l’entreprise.

En mode solution

Même s’il a précisé à de multiples reprises que l’acquisition de Twitter n’était en aucun cas dans l’objectif de s’enrichir, Elon Musk tente activement de redresser l’entreprise qui en arrache financièrement. Avec ses coûts de gestion beaucoup trop élevés et son nombre d’utilisateurs stagnant, Twitter est dans les faits non-profitable. En effet, la plateforme dépend énormément des revenus publicitaires. En 2021, ceux-ci ont générés près de 92% des bénéfices. C’est pourquoi Musk a instauré un système de vérification (check mark) accessible en échange d’un paiement mensuel de 8$.

Contrairement à l’ancienne fonctionnalité qui permettait de distinguer une personnalité publique d’un faux-compte, ce système de vérification est purement financier et peut être acquis par n’importe quel utilisateur. Cela a évidemment déplu à un bon nombre d’usagers, qui soi-disant ne voyait pas l’intérêt de détenir un compte vérifié si tout le monde pouvait l’être. Auparavant le crochet bleu permettait d’indiquer si la source d’information était fiable.  Dorénavant, un usager de la plateforme peut être dupé par un compte aucunement crédible même s’il est doté du système de vérification. Malencontreusement, Twitter pourrait, si mal géré par Elon Musk, devenir une place de choix pour la désinformation. Un autre scénario qu’il envisage est de permettre aux utilisateurs d’imposer un tarif pour avoir accès au droit de visionnement d’une vidéo. Cela pourrait permettre à l’entreprise de se détacher encore un peu plus de sa dépendance envers les revenus publicitaires, surtout avec la réticence observée actuellement des entreprises à engager des activités payantes sur la plateforme.     

Les publicités en suspens

Dès l’annonce d’un potentiel rachat de Twitter par Elon Musk, de nombreuses entreprises comme GM et Volkswagen ont décidé de suspendre temporairement leurs ventes de publicité sur le fil d’actualité du réseau social. En effet, l’intention du nouveau CEO d’assouplir la modération des contenus et d’annuler la suspension de certains comptes, comme celui de Donald Trump, par exemple, ont freiné leur intérêt à s’identifier sur la plateforme. Même si des données récentes prouvent que Twitter a atteint un nombre d’utilisateurs quotidiens monnayables inégalés dans son histoire, Elon Musk rapporte aucune hausse des messages haineux depuis les changements apportés. Toutefois, les publicitaires préfèrent jouer la carte de la prudence.

Il reste maintenant à voir comment Elon Musk va réussir à convaincre le monde entier que Twitter peut être un endroit où la liberté d’expression est respectée tout en ne débordant pas dans la désinformation, l’absurdité et les messages haineux.   


Sources

LOPATTO, Elizabeth. (27 octobre 2022) The Twitter deal is all downside risk for Elon Musk

J.HAWKINS, Andrew et PIERCE ,David. (27 octobre 2022) Elon Musk vs. Twitter : all the news about one of the biggest, messiest tech deals ever

PORTER, Jon (2 novembre 2022) Twitter might let users paywall video content: report

BRANDOM, Russell (2 novembre 2022) Why Elon Musk is so desperate for Twitter to make money

IQBAL, Mansoor. (4 novembre 2022) Twitter Revenue and Usage Statistics (2022)

Radio-Canada, (4 novembre 2022) Twitter licencie environ 50% de son personnel dans le monde

Radio-Canada, (7 novembre 2022) Elon Musk veut donner le «pouvoir au peuple» sur Twitter

Radio-Canada, (8 novembre 2022) Twitter est plus populaire que jamais, malgré un exode de célébrité, selon Elon Musk

Picture of bourassacerroantoine

bourassacerroantoine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique