smartphone ecoute

L’apparition de publicités ciblées et personnalisées après avoir parlé d’un sujet connexe avec des amis quelques minutes auparavant est-elle une pure coïncidence ou bien nos smartphones nous écoutent-ils vraiment?

Selon plusieurs chercheurs américains, aucune preuve formelle permet d’affirmer que nos smartphones nous écoutent. Cependant, les recherches démontrent que les applications que nous téléchargeons en seraient capables…

Dès l’accès au micro du smartphone donné aux applications, elles sont en capacité d’écouter ce qui peut être perçu par ce dernier en tâche de fond, c’est-à-dire en tout temps, que l’application soit active ou non. Les propriétaires de ces applications tierces sont alors responsables du choix de l’utilisation des données privées qu’ils ont réussi à récolter. D’un certain point de vue, ces applications violent les règles des plateformes de téléchargement car les utilisateurs ne sont pas réellement au courant qu’ils sont écoutés et que leurs données seront réutilisées. Effectivement, seulement 7% des français lisent attentivement les conditions d’utilisation des applications qu’ils téléchargent, ce qui nous pousse à douter de l’accord éclairé des internautes.

Par ailleurs, l’intelligence artificielle offre aujourd’hui la possibilité d’écouter des échanges, des conversations et des interactions. En effet, Siri d’Apple, Alexa d’Amazon ou encore Google sont des assistants vocaux qui nous permettent de mettre de la musique, faire des recherches sur le web, donner la météo du jour et bien d’autres fonctionnalités encore… Ils sont comme des petits robots intégrés à nos smartphones qui nous accompagnent au quotidien. Ces derniers nous écoutent seulement suite à un déclencheur tel que « Dis Siri » ou « OK Google ». Il n’y a donc pas à s’inquiéter en ce qui concerne les assistants vocaux qui traitent les données captées seulement localement dans nos smartphones.

D’autres diront que des études démontrent que nos smartphones ne nous écoutent pas réellement mais que les entreprises ont accès à d’autres données telles que la localisation, les cookies, les adresses IP, les profils de médias sociaux (etc.) qui sont suffisantes pour prédire ce que nous, utilisateurs, voudrions acheter.

Les nombreuses recherches concernant l’écoute de nos conversations à notre insu par nos appareils connectés ont donné place à d’autres questionnements concernant, notamment, l’enregistrement de ce qu’il se passe sur nos écrans. De nouveaux débats sont alors résoudre…