NFT, metaverses, cryptomonnaies… Ce sont tous des termes de plus en plus entendus et courants qui suscitent une attention grandissante de la part de plus en plus d’individus, mais surtout d’artistes, d’entrepreneurs et d’investisseurs. Alors qu’est-ce que signifient ces termes exactement? Est-ce un concept spéculatif ou peut-on réellement considérer un avenir incluant ces nouvelles propriétés et expériences de manière définitive?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un NFT?

NFT : Définition 

Globalement, l’utilité d’un NFT est de rendre un objet unique. Ainsi, cela a pour effet de créer une notion de rareté rendant cet objet sensible aux fluctuations du marché. De nos jours, on attribue souvent le concept de NFT à l’art numérique. Cependant, un NFT peut être relié autant à une propriété numérique qu’à une propriété physique. L’acronyme « NFT » signifie en réalité « non-fungible token », soit « jeton non fongible » en français.

À titre comparatif, on peut dire que le « Bitcoin » est fongible. Ce dernier étant une crypto monnaie interchangeable avec d’autres bitcoins qui conserve toujours une valeur égale. Du côté d’un NFT, on dit qu’il est non fongible puisqu’il n’est pas interchangeable comme une crypto monnaie. Lorsqu’on attribue un NFT à un actif, celui-ci peut être donné, échangé contre un autre NFT ou vendu. Il ne peut en aucun cas être remplacé par un NFT identique. La valeur d’un NFT est créée par son authenticité et le fait qu’il soit unique.

NFT : Plateformes

Plusieurs plateformes NFT existent, telles que Binance NFT, crypto.com, Axie MarketPlace, OpenSea, Rarible, NFTcally, Foundation, SuperRare, Theta Drop, Nifty Gateway et bien d’autres. Ces plateformes permettent de créer et de définir une relation de droit, d’identité ou de propriété sur des actifs numériques pour ensuite pouvoir les transiger sur cette même plateforme. D’ailleurs, Ethereum est l’une des plus grandes plateformes NFT qui possède même sa propre crypto monnaie qu’on appelle « Ether ». Cette crypto monnaie est souvent réduite à l’acronyme « ETH ». Elle est aussi utilisée sur plusieurs autres plateformes NFT en guise de moyen de paiement.

NFT : Transactions

Lorsqu’un NFT est créé ou qu’il est sujet à une transaction, un « Smart Contract » est déployé. Autrement-dit, un « Contrat Intelligent », soit un certificat numérique d’authenticité est attribué à l’actif en question, ce qui a pour effet de le rendre unique.

Il est aussi important de comprendre qu’un nouveau contrat numérique est déployé dans ce qu’on appelle une « blockchain » à chaque fois que le NFT change de propriétaire. On pourrait décrire la blockchain comme une base de données et d’échanges d’information hyper-sécurisée. Le stockage et la transmission des données sont représentées sous la forme de blocs qui sont protégés contre toutes modifications autre que celles effectuées par le dernier et l’unique propriétaire du NFT. Chaque fois qu’un NFT change de propriétaire, il change de bloc dans la blockchain. Tous ces blocs reliés les uns entre les autres représentent l’historique du NFT en question. En résumé, un NFT est une propriété numérique unique, sécurisée et inviolable.

 

Ensuite, comment fonctionnent les metaverses?

Une metaverse, c’est un monde complètement virtuel et immersif jumelé à des interactions et des activités bien réelles. Les metaverses offrent une étendue de possibilités autant aux individus qu’aux entreprises et aux investisseurs. Le film américain « Avatar » imaginé et réalisé par James Cameron est probablement le meilleur exemple à ce jour pour illustrer le concept d’une metaverse. Dans ce film, on peut voir des humains s’isoler et s’endormir dans des petits lits semblables à des cercueils. Ensuite, ils intègrent le corps d’un avatar dans un autre monde nouveau et immersif. Malgré tout, ils conservent la notion de conscience de soi et la même identité cérébrale, psychologique, psychique et intellectuelle. Si on continu avec cet exemple, la Planète Pandora dans le film Avatar représenterait une seule metaverse.

La metaverse imaginée par Facebook suscite beaucoup d’attention et de débats, mais il ne s’agit pas de la seule qui existe. En réalité, dans le monde actuel, il existe plusieurs metaverses inter reliées entre elles ou non, et détenue par plusieurs groupes. Autrement-dit, l’avenir des metaverses ne repose pas entre les mains d’un seul individu et n’est pas dirigé par une autorité. Les metaverses permettent à tout le monde de détenir un hologramme qui leur permettent de vivre une expérience immersive. Dans ces environnements numériques, il est possible de travailler, voyager, apprendre, jouer, converser et bien plus. En réalité, les metaverses représentent une nouvelle économie où tout le monde peut créer des expériences ou du contenu personnalisé. Il est aussi possible d’acheter, de vendre, de posséder des biens, d’investir, de créer de la valeur, etc.

 

L’avenir des metaverses et des NFT

En ce qui concerne les NFT, ces derniers connaissent déjà un fort succès dans la vie réelle, bien que certains pensent qu’il s’agit d’une bulle spéculative. Cependant, les notions de rareté numérique, d’authenticité, de droits et d’avantages reliés à ces actifs donnent l’opportunité à ce marché de prendre encore plus d’expansion. Encore faut-il que le ratio avantages/coûts soit intéressant aux yeux des investisseurs. De plus, l’effet de propulsion artistique engendrée par les NFT donne l’opportunité à certains artistes de se faire reconnaître et de pouvoir vivre de leur art. De plus, le monde des NFT est beaucoup moins censuré, contraint et critiqué que les créations du monde artistique réel.

Du côté des metaverses, rien ne garantit qu’elles seront un succès. Selon l’opinion populaire, il faudrait que les metaverses collaborent conjointement  afin qu’elles puissent connaître une forte expansion. Autrement-dit, pour que le concept des metaverses perdure dans le temps, les entreprises devront éviter de travailler en silo. Ensuite, il faudra donner envie au grand public de s’immerger officiellement et régulièrement dans cette nouvelle expérience.

Les metaverses pourraient représenter une opportunité en or pour les NFT, ces metaverses étant immersives et constituées d’actifs numériques. Par exemple, il serait possible de créer des NFT et de les lier à des biens immobiliers virtuels, des objets numériques, des vêtements de mode pour les avatars ou pour donner accès à des jeux. Ils pourraient aussi donner des droits d’accès et/ou des privilèges à utiliser dans ces metaverses. Finalement, ce nouvelles immersions représentent aussi une opportunité pour les entreprises qui pourront en profiter pour développer de nouvelles stratégies marketing et publicitaires.

 

Conclusion

Finalement, autant les NFT que les metaverses font déjà l’objet de plusieurs débats sociétaux, éthiques, écologiques et économiques. Ces projets étant pour la plupart encore au stade embryonnaire, il faudra suivre le cours des débats et des actualités dans les prochaines années pour comprendre les effets de ces nouveaux concepts sur la société dans son ensemble. À savoir si l’on décide ou non d’encourager ces nouveaux systèmes en considérant l’ampleur des impacts écologiques, éthiques et économiques de ces derniers sur le bien-être collectif de la société.