Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

L’impact environnemental du marketing digital

De nos jours, les individus sont en permanence connectés que ce soit par l’usage du web ou des réseaux sociaux. Le marketing digital devient donc un indispensable pour les entreprises. Le marketing digital permet entre autres de mieux rejoindre la clientèle grâce à sa plus grande portée et à sa capacité plus précise de ciblage. Il permet également de mieux évaluer l’impact des campagnes afin d’atteindre la meilleure efficacité possible.

Le marketing digital ne vient pourtant pas sans inconvénients. Il soulève des enjeux d’ordre éthique. Nous nous questionnons beaucoup sur la menace du digital quant au respect des données privées. Néanmoins, nous nous questionnons beaucoup moins sur les enjeux environnementaux soulevés par le marketing digital. Mais qu’en est-il vraiment de l’impact environnemental de celui-ci? Cet article se penchera sur la question. Dans un premier temps, l’article expliquera de quelle façon le marketing digital a un impact sur l’environnement. Dans un deuxième temps, cet article donnera quelques pistes sur la manière de réduire l’impact environnemental du marketing digital.

l'impact environnemental du marketing digital

Comment le marketing digital a un impact sur l’environnement ?

Contrairement à ce que nous pouvons penser, le marketing digital a un impact environnemental considérable. En effet, comme le marketing numérique ne nécessite aucune impression et aide à préserver les forêts, on a tendance à croire que l’impact environnemental est moindre. L’impact environnemental du marketing digital parait moins évident que celui du print marketing. Pourtant, il s’avère autant, si ce n’est pas plus important.

L’impact environnemental de la consommation d’énergie du marketing digital

D’une part, le marketing digital entraine une consommation d’énergie faramineuse. Si internet était un pays, il s’agirait du 3ème plus grand consommateur d’énergie au monde après la Chine et les États-Unis. Cette consommation d’énergie provient en majeure partie des systèmes de bases de données des entreprises. Elle provient également de la vidéo. Les vidéos attirent davantage l’attention des consommateurs. Les entreprises s’en servent donc de plus en plus afin de diffuser du contenu publicitaire. De plus, la circulation d’emails contribue à cette consommation d’énergie. Les entreprises à elles seules font circuler chaque jour des milliers d’emails. Ceux-ci servent à l’interne, afin de communiquer toutes sortes d’informations et à l’externe, afin de faire de la promotion de produits ou de services auprès de la clientèle ou encore afin de faire de la prospection.

Consommation d’électricité

D’autre part, la consommation d’électricité liée au marketing digital a un grand impact sur l’environnement.  Des études démontrent que le secteur du numérique consomme 10% de l’électricité produite mondialement.  Plusieurs facteurs sont à la source de cette consommation. Tout d’abord, le stockage de données sur le cloud y contribue en majeure partie. Ensuite, la fabrication des serveurs, des ordinateurs, des mobiles et l’alimentation quotidienne de ceux-ci consomment beaucoup d’électricité. Également, la mise en place des immenses réseaux de câbles nous permettant d’être liés aux data centers consomme beaucoup d’électricité. La circulation des données vers ces data centers en consomment aussi énormément.

La contribution du digital aux émissions de gaz à effet de serre et à la pollution

Par ailleurs, le marketing digital contribue énormément aux émissions de gaz à effet de serre. La fabrication ainsi que l’utilisation du matériel numérique par les entreprises et les consommateurs représentent 4% du gaz à effet de serre chaque année. Également, se débarrasser de tout ce matériel numérique pollue énormément, car il s’agit de matériel difficile à recycler. Une étude révèle que les éléments constituant les appareils numériques équivalent plus ou moins à 175 000 tonnes de déchets par an.

L’appauvrissement des ressources dû au digital

Finalement, le digital a un impact majeur sur l’environnement en contribuant à l’appauvrissement des ressources naturelles. En effet, la confection de tous les appareils numériques nécessite plusieurs métaux qui risquent de s’épuiser. Prenons pour exemple le téléphone intelligent que la majorité de la population mondiale possède et pour lequel les entreprises adaptent dorénavant leurs campagnes web et leur sites. La production d’un téléphone intelligent nécessiterait jusqu’à 50 métaux et 70 matériaux différents.

Quelques conseils afin de limiter l’impact environnemental du marketing digital

D’une part, afin de réduire la consommation d’énergie et d’électricité liée au stockage de données, il est préférable d’opter pour un stockage de données local, c’est-à-dire un stockage interne.  Pour ce qui est des données stockées dans le cloud, il est préférable de ne pas tout transférer automatiquement afin de limiter la quantité à stocker.

D’autre part, afin de limiter la consommation d’énergie liée aux vidéos, il est conseillé de produire des vidéos moins longues, mais dont le message est véhiculé de manière plus percutante. Aussi, il est conseillé d’éviter de diffuser les vidéos à un trop grand public. Il faut plutôt cibler un public plus pertinent. Cela ne sert à rien de rejoindre un public qui n’est de toute façon même pas intéressé par le contenu proposé. Il en va de même avec les emails. Il faut favoriser des emails de meilleure qualité et adaptés à la clientèle cible. Pour minimiser la dépense d’énergie liée aux emails, il est également recommandé de réduire la taille de ceux-ci, des PDF et des pièces jointes. Également, il faut penser à ne pas répondre aux emails en gardant les pièces jointes et penser à réduire la boite mail en supprimant les emails qui ne servent plus.

Par ailleurs, afin de diminuer la quantité de déchets, il est conseillé d’amener ses appareils numériques dans des centres de reconditionnement d’appareils. Il est préférable de leur donner une seconde vie au lieu de s’en débarrasser. Sinon, il est inutile de changer d’appareil pour une nouvelle version qui vient de sortir, même si les compagnies poussent à croire le contraire.

Finalement, de petits réflexes à prendre comme celui d’éteindre son ordinateur en quittant le travail ou tout simplement baisser sa luminosité pour faire des économies d’énergie peuvent aider à diminuer l’impact environnemental du digital.  

En conclusion…

L’impact environnemental du marketing digital est considérable. Le marketing digital représente une menace pour l’environnement que ce soit lié à la consommation d’énergie et d’électricité, aux émissions de gaz à effet de serre, à la pollution, à la production de déchets ou à l’épuisement des ressources. Certaines pratiques faciles à implanter peuvent aider à limiter l’impact environnemental du marketing digital, néanmoins cela est loin d’être suffisant. Il s’agit d’un enjeu qui mérite notre attention et qui nécessite des solutions rapidement.

Références:

https://www.traitdunion-com.fr/le-digital-est-il-plus-ecologique-que-le-print/

https://blog.digital-passengers.com/actualites/impacts-digital-environnement

https://audreytips.com/marketing-digital-impact-environnemental/

https://www.eteamsys.com/fr/content/decouverte-quels-sont-les-avantages-du-marketing-digital-par-rapport-au-marketing-traditionnel

https://komarketing.com/blog/b2b-global-digital-marketing-seven-key-takeaways/

Picture of jennanechama

jennanechama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique