Dans un monde dominé par le marketing électronique, nous sommes tous familiers avec le concept de reciblage publicitaire. Qu’on connaisse le terme théorique exact ou non, il nous est tous déjà arriver de voir apparaitre une publicité d’un produit que nous avions recherché récemment. Et bien c’est ce à quoi on fait référence lorsqu’on parle de reciblage publicitaire.

Cet article a pour but de dresser un portrait statistique du pouvoir du reciblage publicitaire – aussi appelé remarketing – afin de vous faire comprendre pourquoi le reciblage publicitaire est considéré comme étant une des ressources les plus sous-utilisées par les marketeurs.

Is retargeting dying?

Le reciblage publicitaire en chiffres

Le principe du reciblage publicitaire vient du principe qu’il nécessite généralement plusieurs expositions à un produit ou à une marque afin de convertir l’argent dépensé pour une publicité en revenus pour l’entreprise. En effet, les recherches indiquent que seulement 2% des nouveaux clients achèteront un produit lors de leur première visite sur un site web. C’est-à-dire que 98% de la clientèle numérique est perdue si on ne fait pas appel au principe de reciblage. Pouvez-vous imaginer ce que cela représente en termes monétaires?

Poussons donc l’analyse un peu plus loin. Les recherches nous disent qu’environ 70% des consommateurs abandonneront leur panier d’achat virtuel avant de compléter la transaction. Parmi ces gens, seulement 8% d’entre eux reviendront à un moment donné pour compléter leur achat sans l’utilisation ultérieure du reciblage publicitaire. Nous sommes tous d’accord pour dire que ce pourcentage est très faible. Toutefois, si l’entreprise décide de recibler le consommateur avec une publicité ultérieure à l’abandon de son panier d’achat, le pourcentage d’achat augmente de 18%. Autrement dit, un peu plus d’une personne sur quatre sera enclin à retourner sur le site web en question pour finaliser son achat. On parle ici d’un avantage monumental de l’utilisation du reciblage qui a le potentiel d’être utilisé comme un avantage concurrentiel significatif par les marketeurs avertis.

 

Source: 99 firms