Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Le Streaming Musical : Harmonie ou Désaccord Écologique?

Entre l’ère des CD et des vinyles et celle du streaming musical, quelle méthode vous semble-t-elle plus polluante lorsqu’il s’agit d’écouter de la musique?

Beaucoup pourraient penser que ce sont les CD et vinyles, car leur production générait une quantité importante de plastique, ce qui affectait négativement la nature et les océans. Cependant, même si le streaming musical a bel et bien contribué à réduire ce phénomène, il n’est pas pour autant plus écologique.

c’est plutôt tout le contraire …

Qu’est-ce que le Streaming musical?

Le streaming musical consiste à diffuser de manière continue des fichiers audio sur Internet. C’est une option qui permet d’écouter de la musique en temps réel sans avoir à la télécharger ou à l’acheter physiquement. De nos jours, c’est la méthode principale d’écoute de musique et constitue 80% des revenus de l’industrie musicale. Bien qu’il existe plusieurs services de streaming musical, l’accent sera mis plus spécifiquement sur Spotify dans le cadre de cet article.

Listes de lecture Spotify

Source image : Spotify’s Own Playlists Get Billions Of Streams Every Week – RouteNote Blog

Spotify: Un leader incontesté

Prix Spotify

Spotify a vu le jour en 2006 et compte désormais plus de 500 millions d’utilisateurs actifs. Plus de 210 millions sont des abonnés payants. Ce service de streaming musical est hautement apprécié pour sa personnalisation, sa qualité audio et ses tarifs très abordables. Ceci en fait donc un choix populaire parmi les amateurs de musique.

Source image : Spotify prévoit d’augmenter les prix des abonnements en 2023 (yahoo.com)

À première vue, le fait d’avoir accès à des titres illimités à un prix mensuel aussi bas peut sembler innovateur. Il est néanmoins nécessaire de faire attention à son utilisation sur la plateforme et d’être informé des impacts environnementaux que cela peut créer. Effectivement, le stockage et le traitement de la musique en ligne consomment une quantité considérable de ressources et d’énergie. À titre d’exemple, une analyse de The New Statesman démontre qu’en un an seulement, l’empreinte carbone des diffusions sur Spotify de la chanson Drivers License d’Olivia Rodrigo représentait plus de 4 000 voyages aller-retour entre Londres et New York.

Les impacts environnementaux du Streaming musical

Lorsqu’une personne diffuse une chanson, des données sont transmises depuis une grappe de serveurs vers un réseau plus local. Cela se fait via des câbles souterrains qui consomment de l’énergie. Ces grappes de serveurs doivent ensuite être refroidies pour éviter qu’elles surchauffent. Une fois que les données sont locales, elles sont mises en cache et conservées pendant un certain laps de temps. Ceci réduit ainsi les erreurs et les retards si l’utilisateur souhaite diffuser à nouveau la chanson.

Comme le mentionne le Dr Kyle Devine, professeur associé en musique à l’Université d’Oslo, «la transition vers la diffusion de musique à travers des appareils connectés à Internet a entraîné des émissions carbone significativement plus élevées qu’à tout autre point dans l’histoire de la musique. » Le simple fait d’écouter de la musique en continu pendant une heure sur Spotify génère la même quantité de CO2 que charger complètement son téléphone cellulaire en veille sept fois. Ainsi, bien que le streaming musical ait une empreinte carbone plus faible que n’importe quel format physique, la croissance considérable de notre consommation de musique compense largement ces économies.

Que faire à échelle individuelle ?

Comme mentionné précédemment, ce qui est préjudiciable à l’environnement, c’est la surécoute de musique. Voici donc quelques initiatives que vous pouvez adopter à échelle individuelle pour contribuer positivement.

Initiative 1

Une solution consiste à ne pas laisser Spotify ouvert lorsque vous n’écoutez pas de musique. Si vous l’utilisez pour dormir, limitez la durée de lecture afin d’éviter de gaspiller des ressources inutilement. C’est important de sortir des schémas de captation d’attention de type “autoplay”. Rappelez-vous que chaque heure de Streaming musical correspond à 100 grammes de CO2.

Initiative 2

En général, pour écouter de la musique, il faut avoir une connexion Wi-Fi ou une autre connexion Internet. Privilégiez donc un accès internet par câble ou wifi, et évitez la 3G/ 4G/ 5G qui est plus énergivore.

Initiative 3

Encore mieux, pensez à télécharger vos listes de lectures préférées. Cela diminue la demande d’énergie nécessaire pour alimenter les serveurs de streaming et les infrastructures réseau associées. 

Initiative 4

Finalement, pensez à écouter votre musique sur des appareils plus petits tels qu’un cellulaire plutôt qu’une grosse télévision. Les dispositifs plus compacts consomment généralement moins d’énergie pour fonctionner.

Sources utilisées

En date du 25 mars 2024.

Hatton, David. The Climate News For The Planet. Lien : The streaming problem — has music become unsustainable? – The Climate (theclimatenews.co.uk)

Gaos, Jocelyn. Business Review at Berkeley. Lien: The Environmental Cost of Music Streaming – Business Review at Berkeley

Peirson-Hagger, Ellen & Swindells, Katharine. The New Statesman. Lien : Is Spotify bad for the environment? – New Statesman

Campbell, Maeve. Euronews. Lien: Is our addiction to Spotify ruining the planet? The environmental cost of streaming is invisible | Euronews

Agence France-Presse. La Presse. Lien: Premier trimestre | Spotify dépasse les 500 millions d’utilisateurs | La Presse

Picture of rodriguezbonillavalentina

rodriguezbonillavalentina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique