Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

La Créativité : Pourquoi les influenceurs en sont-ils privés?

Podcast sur La Créativité : Pourquoi les influenceurs en sont-ils privés?

Entre Créativité et Conformité

Il n’est pas habituel d’associer les mots «influenceurs» et «créatifs» dans la même phrase. Cet attribut est plutôt laissé à la direction artistique de talents ou à des compagnies lors de leurs méthodes de promotions marketing. Il est également confié à des créateurs de contenus, lors de leurs montages vidéos et leurs concepts vidéos. Un créateur de contenu peut être un influenceur, mais un influenceur n’est pas forcément un créateur de contenu. Pourquoi plusieurs métiers du divertissement semblent se voir attribuer la créativité, alors que ce n’est pas le cas pour celui qui émane directement du pôle moderne du divertissement, les réseaux sociaux ? Pour comprendre cette dissociation, il faut voir la cause, la raison pourquoi cela perdure et les impacts que cela peut engendrer. 

Explorons l’Origine du Problème

La créativité, c’est quoi

Commençons par comprendre l’origine du manque de créativité de la part des influenceurs. Il est d’abord important de comprendre ce qu’est la créativité. Celle-ci se définit par la capacité à penser autrement que la norme, à imaginer et à innover 1. Tout le monde ne peut pas se voir attribuer cette qualité, car cela équivaudrait à dire que tout le monde est extraverti. Ce qui est faux bien-sûr. Ce qui est l’essence même de ce qu’est une qualité, puisque si tout le monde la détenait, être créatif perdrait de sa valeur 2.

En ramenant cela à notre sujet initial, on peut déjà comprendre que nécessairement pas tous les influenceurs vont être créatifs. D’autant plus que dans les plateformes de réseaux sociaux actuelles, se reposent sur des tendances de toutes sortes, autant musicales, d’un filtre, humoristique, fashion, etc. Ce format de plateforme, qui découle de l’algorithme, encourage encore moins les influenceurs à explorer leur créativité, car ils peuvent simplement suivre la tendance actuelle. Donc, pourquoi être créatif, si c’est une stratégie à haut risque, mais à haut rendement, alors que l’on est presque garantie d’un rendement sans devoir usé de sa créativité 3 ?

La Balance entre Créativité et Profit

Nous comprenons maintenant ce qui peut être la cause de l’absence d’originalité, voyons voir pourquoi cela perdure. Depuis l’ascension des influenceurs, plusieurs marques désirent collaborer avec eux. C’est du gagnant gagnant pour les deux parties et nous allons élaborer pourquoi.

Commençons par le point de vue des marques. Celles-ci dépensent largement moins à travailler avec des influenceurs qu’avec les médias traditionnels. Non seulement cela, mais elles assurent un plus haut retour sur investissement, car ces influenceurs ont déjà une audience préétablie. Ils attirent des milliers, voire même des millions, de consommateurs par leur authenticité et leur style de vie 4. Ces éléments contribuent aux consommateurs d’être plus enclins à acheter ce que ces influenceurs ont à leur proposer. Ils ont confiance en ces influenceurs et ce qu’ils ont à leur dire sur les produits présentés. Et ce, même s’ils savent qu’ils parlent de cette marque en étant rémunéré. Cela amène à un autre point clé de pourquoi le manque de créativité perdure.

Les influenceurs y gagnent quoi?

L’argent ! L’argent à toujours été un levier dans notre société. Cela ne changera encore moins dans le monde virtuel des réseaux sociaux. Donc, il est logiquement difficile pour ces influenceurs de refuser des contrats dispendieux et de ne pas vouloir respecter les critères de ces marques 5. Selon une étude sur la sensibilisation des influenceurs, réalisée par la plateforme Hype Auditor, 38% des influenceurs (sur les 1600 demandés) vont refuser de travailler avec une marque s’il n’ont pas de liberté créative 6. Ce chiffre indique que 62% des influenceurs décident de sacrifier leur liberté créative pour que des marques les rémunèrent. Si les influenceurs refusent d’être créatif en raison de la monétisation, quels impacts peuvent-ils engendrer ?

La Censure et l’Auto-Censure chez les influenceurs

Pour travailler dans l’influence et en faire votre métier, des contrats avec des marques sont nécessaires, pour vous subvenir financièrement. Mais pour travailler avec ces marques, il faut respecter leurs contraintes et être éligible pour travailler avec elles. Cela crée une certaine forme de censure où s’ils veulent avoir des partenariats rémunérés, ils doivent respecters plusieurs critères. À titre d’exemple, il faut avoir une belle image, être family friendly, ne pas avoir de scandales, et j’en passe.

La censure ne limite pas seulement la sélection de talents pour représenter une marque, mais aussi les réseaux sociaux. Par exemple, Facebook avait déjà fait l’objet de critiques pour sa censure de publications provenant d’opinions politiques conservatrices. Cette action a clairement démontré le parti pris politique de ce réseau social 7. Pour une plateforme de réseau social où le but est de discuter et de partager ses opinions, il est contre intuitif de la part de celle-ci de censurer ses utilisateurs s’ils n’ont pas les mêmes croyances politiques qu’elle. Il est compréhensible d’utiliser la censure lors de cas extrêmes, comme l’influenceur américain Andrew Tate. Il avait des propos très controversés de nature misogyne et de masculinité toxique 8. Donc, la pression exercée par les marques peut mener à de l’auto-censure de la part des influenceurs.

Quel Avenir pour l’Originalité des Influenceurs? 

Le dilemme entre la créativité et la conformité chez les influenceurs pose des questions cruciales sur la liberté d’expression dans le monde numérique. Les influenceurs sont souvent contraints de suivre les tendances et les exigences des marques pour garantir des partenariats lucratifs. Cette pression peut limiter leur liberté créative et entraîner une forme d’auto-censure. Ainsi, bien que les collaborations avec les marques soient avantageuses financièrement, elles peuvent compromettre l’originalité et l’authenticité des contenus présentés. Tout cela serait-il la clé du succès ou la fin de l’art de la liberté d’expression ?

Sources

  1. https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definitionvite/#definition ↩︎
  2. https://www.youtube.com/watch?v=KGMgBtmAPlc&ab_channel=BetterChapter ↩︎
  3. Idem ↩︎
  4. https://www.sideqik.com/together-marketing/5-reasons-work-together influencers#:~:text=Influencers%20have%20the%20ability%20to,them%20and%20brands%20love%20them ↩︎
  5. https://taggbox.com/blog/influencercollaboration/#:~:text=In%20summary%2C%20Successful%20influencer%20collaboration,extended%20reach%2C%20and%20professional%20growth ↩︎
  6. https://www.performancemarketingworld.com/article/1740032/communication-breakdown-why-influencers-feel-brands-lack-personal-touch ↩︎
  7. https://www.happhi.com/happhi-blog-posts/social-media-censorship-the-elephant-in-the-room-that-marketers-and-influencers-must-address ↩︎
  8. https://dotesports.com/streaming/news/40-most-controversial-andrew-tate-quotes ↩︎
Picture of bakkaraya

bakkaraya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique