UNE MISE À JOUR

Le 22 juin dernier, lors de la WWDC,  la marque à la pomme dévoilait iOS 14 . Ce sont ses annonces en matière de vie privée qui ont suscitées de nombreuses réactions dans le monde numérique. En effet, Apple s’efforce de devenir le leader dans la confidentialité des données.

DEPUIS 2017

Cela fait plusieurs années que le géant de Cupertino bouleverse le monde du marketing électronique. En 2017 avec la série ITP (Intelligent Tracking Prevention), Apple marque un tournant concernant le tracking des utilisateurs. L’idée est de gagner la confiance des utilisateurs dans un monde en changement.

En 2020, Apple réitère de manière plus forte. En effet, avec la future mise-à-jour, les développeurs se devront d’être transparents compte tenu de leurs pratiques. Prochainement, ils se verront contraints de demander explicitement le consentement à l’utilisateur de l’utilisation de l’IDFA (identifier for advertisers), communément appelé « identifiant de publicité ». Aujourd’hui, il leur permet de les identifier, demain il leur sera obsolète.

Une image montrant un exemple de la demande de consentement avec iOS 14. Aussi, les différentes informations qui sont susceptibles d'être utilisées par l'entreprise dans le cas où l'utilisateur l'a consenti.

iOS 14 : exemple de message concernant le consentement du tracking de l’utilisateur.

APPLE DÉRANGE

Malgré que cette annonce ait bien été accueillie par la majorité, ce n’est pas le cas de tous. Évidemment, un tel changement dans la matrice aura des répercussions importantes pour des géants du web comme Facebook. Certains analystes estiment une perte de 3% de leur revenus.

Très récemment, Mark Zuckerberg (PDG de Facebook) annonçait qu’il voulait « faire du mal » au fabricant d’iPhone. On peut comprendre, la frustration de ces marketeurs quand on sait qu’Apple aurait dépassé le cap du milliard d’utilisateurs d’iPhone dans le monde (selon l’analyste Neil Cybart d’Above Avalon).

AFFAIRE À SUIVRE

Comme à son habitude, malgré les critiques Apple reste très discret. Dans les prochains mois, la mise en place de l’anti-tracking sera définitive. Nous sommes impatients de voir comment les autres géants du web vont réagir relativement à la confidentialité des utilisateurs.