Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Créateur qui gagne sa vie sur TikTok en diffusant des vidéos en direct
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Gagner sa vie sur TikTok: le cas de PinkyDoll

Dans l’ère actuelle, où le marketing numérique ne cesse d’évoluer, de nouveaux moyens de gagner sa vie sur les réseaux sociaux ne cessent d’émerger. Les utilisateurs cherchent de plus en plus à voir du contenu authentique et des concepts originaux. C’est dans ce contexte que la vidéo en direct a énormément gagné en popularité au cours des dernières années, notamment sur TikTok. Avec un algorithme axé sur la découverte et conçu pour offrir aux utilisateurs du nouveau contenu personnalisé à leurs intérêts, ce réseau social s’avère être un outil puissant pour les créateurs de contenu à la recherche de nouvelles opportunités de gagner leur vie. Il suffit d’offrir un concept original et, en un rien de temps, une vidéo en direct peut atteindre une grande portée et permettre de générer un revenu. Comme nous le verrons dans cet article, c’est le cas de PinkyDoll, une montréalaise qui a su être audacieuse et saisir cette opportunité, et qui peut désormais gagner sa vie sur TikTok. 

La vidéo en direct sur TikTok : comment ça fonctionne ?

Les vidéos en direct sur TikTok permettent aux créateurs de contenu de diffuser une vidéo en tant réel. Les spectateurs, de leur côté, sont invités à interagir de façon instantanée en laissant leurs commentaires et leurs questions dans le fil de discussion.

Une caractéristique particulière des vidéos en direct sur TikTok est la fonctionnalité des cadeaux. Les téléspectateurs ont la possibilité d’acheter des cadeaux virtuels via l’application et de les envoyer aux créateurs pendant la diffusion de leur vidéo en direct afin de leur montrer leur appréciation. Lorsqu’un téléspectateur envoie un cadeau, ce dernier défile sous forme d’autocollant à l’écran du créateur et de tous les autres téléspectateurs. Cela crée un certain engouement, puisque les créateurs réagissent généralement aux cadeaux ou remercient les donateurs, ce qui incite les autres à en envoyer à leur tour. À la fin de la diffusion en direct, le créateur a la possibilité de convertir les cadeaux accumulés en diamants (il s’agit, en quelque sorte, de la monnaie de TikTok), puis de les retirer.

À titre d’exemple, la rose et le cornet de crème glacée, qui sont parmi les cadeaux les moins coûteux et les plus fréquemment offerts par les téléspectateurs, coûtent entre 0,01$ et 0,02$. Cependant, pour les plus généreux, il existe des cadeaux nettement plus dispendieux.

Vous pourriez alors douter de la possibilité qu’un créateur puisse gagner sa vie sur TikTok grâce à la vidéo en direct. Cependant, il est étonnant de constater qu’il s’agit bel et bien de la réalité de certains créateurs ! En effet, les plus audacieux, comme PinkyDoll, ont su sortir du lot en proposant des concepts de vidéos en direct originaux, et pourraient affirmer qu’il est aujourd’hui possible de gagner sa vie sur TikTok. 

Le cas de PinkyDoll

Fedha Fernande Nkoy Sinon, une Montréalaise de 27 ans connue en ligne sous le pseudonyme de PinkyDoll, fait actuellement fureur sur TikTok grâce à ses vidéos en direct. Son concept: s’exprimer à la manière d’un personnage non jouable de jeux vidéo. Pour ce faire, lorsqu’elle reçoit des cadeaux virtuels durant ses vidéos en direct, elle prononce une phrase et exécute un mouvement associés au cadeau en question, comme si elle avait été programmée pour répéter la même réplique, tel un personnage de jeux vidéo. Elle est d’ailleurs reconnue pour répéter « Yes, yes, yes, Ice cream so good » à chaque fois qu’un utilisateur lui envoie un cornet de crème glacée virtuel. Son concept incite donc les téléspectateurs à lui envoyer des cadeaux virtuels. 

Elle fait ceci durant l’entièreté de la diffusion de sa vidéo en direct qui dure en moyenne une à deux heures. Selon ce qu’elle a confié durant une entrevue, elle peut encaisser jusqu’à 7000$ US net par vidéo en direct. Puisqu’elle fait habituellement 3 diffusions de vidéos en direct par jour, on peut faire le calcul et se rendre compte qu’elle peut gagner sa vie sur TikTok.

Mais ce rêve est-il embelli ou reflète-t-il la réalité?

À première vue, pouvoir gagner sa vie sur TikTok peut sembler si simple et facile, voire un rêve. Cependant, il est nécessaire de considérer l’ensemble du portrait et de comprendre qu’il n’y a pas que du beau dans cela, mais bien qu’il y a aussi des inconvénients et des risques. 

D’abord, en particulier depuis la pandémie, le nombre de commentaires haineux sur les réseaux sociaux monte en flèche. Les créateurs sont fréquemment exposés aux moqueries et aux commentaires désobligeants. C’est un aspect à prendre en considération avant de se lancer. 

Ensuite, est-ce réaliste de penser que tous les créateurs qui diffusent des vidéos en direct sur TikTok en gagnent leur vie? Certainement pas ! En réalité, la majorité des créateurs ne touchent que très peu, voire aucun revenu. Et pour ceux qui parviennent à faire quelques sous, il convient toutefois de noter que la plateforme prend une énorme part de commissions sur leurs gains. PinkyDoll a d’ailleurs révélé en entrevue que TikTok conserve 60% des revenus qu’elle génère. 

Ainsi, avant de démissionner de votre emploi en pensant vivre de la diffusion de vidéos en direct, il est essentiel d’y réfléchir sérieusement et de ne pas trop se laisser emballer par le rêve que cela semble représenter. Cependant, il est vrai que, dans certains cas, une idée créative et un concept original peuvent permettre à un créateur de se démarquer et, qui sait, de peut-être gagner sa vie sur TikTok !

Sources

Brisebois, Manon (réal.) (2023). « Pinkydoll : curiosité Web» [émission télévisée], Tout le monde en parle, Canada, Radio-Canada (prod.).

Handfield, Catherine (2023, 26 juillet). « Comprendre le (curieux) phénomène Pinkydoll », La Presse, Société. Récupéré de https://www.lapresse.ca/societe/2023-07-26/comprendre-le-curieux-phenomene-pinkydoll.php

Harrison-Julien, Pasquale (2021, 1er mars). « Quand la haine déferle sur les réseaux sociaux », Radio-Canada, Société. Récupéré de https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1774030/propos-haineux-medias-sociaux-facebook-twitter-instagram

PinkyDoll (2023). PinkyDollreal, TikTok. Récupéré le 26 novembre 2023 de https://www.tiktok.com/@pinkydollreal

Simovic, Yovan (2023, 28 juillet). « Tiktok : ce qui se cache derrière le phénomène Pinkydoll et ses 7 000 dollars de revenu par jour », Marianne, Société. Récupéré de https://www.marianne.net/societe/npc-streamers-sur-tiktok-ce-qui-se-cache-derriere-le-phenomene-pinkydoll-et-ses-7-000-dollars-de-revenu

Picture of melissagariepy

melissagariepy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique