Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

Distribuer sa musique en ligne : mieux vaut-il passer par un agrégateur ?

Distribuer sa musique en ligne est devenu un incontournable dans l’industrie musicale au cours des dernières années, notamment avec l’avènement des sites de téléchargement de musique et les plateformes de streaming. Le fait de distribuer sa musique en ligne a radicalement transformé la façon dont les consommateurs accèdent à la musique, ainsi que la manière dont les artistes indépendants distribuent leur musique. 

La distribution traditionnelle qui se veut principalement physique via la vente de disques (CDs, vinyles, cassettes) n’est donc plus de nos jours le seul moyen de vendre sa musique. Distribuer sa musique en ligne est devenu l’une des principales sources de revenus pour les artistes indépendants, leur permettant de toucher un public bien plus large en seulement quelques clics. 

Comment un artiste indépendant peut-il distribuer sa musique en ligne ?

Il existe divers moyens pour distribuer sa musique en ligne, dont notamment les agrégateurs qui sont des distributeurs numériques.

Dans quelle mesure passer par un agrégateur pour distribuer sa musique en ligne est-il bénéfique pour un artiste indépendant ?

Les agrégateurs de musique pour distribuer sa musique en ligne

Si un artiste indépendant souhaite distribuer sa musique en ligne sur Spotify, son seul moyen est de passer par un agrégateur de musique (ou un distributeur digital) ! 

La plateforme de streaming Spotify, numéro une pour distribuer sa musique en ligne
Passer par un agrégateur pour distribuer sa musique sur Spotify

Spotify ainsi que bien d’autres plateformes exigent aux artistes de passer par un agrégateur pour y diffuser leur musique. Pour des raisons de contrôle de qualité et de simplification des processus.

Un agrégateur de musique est un distributeur numérique qui sert d’intermédiaire entre l’artiste et les différentes plateformes musicales. Ceci en contrepartie d’une commission ou d’un frais annuel fixe. 

Comme vous l’aurez compris, pour distribuer sa musique sur les plateformes de streaming (Spotify, Deezer…) et/ou sur des sites de téléchargement (ITunes d’Apple, Amazon Music…), les artistes indépendants doivent travailler avec un distributeur agréé. Les trois services d’agrégation de musique les plus connus sont DistroKid, TuneCore, et CD Baby. 

Passer par un distributeur numérique est bénéfique pour un artiste indépendant

Les agrégateurs offrent la possibilité à l’artiste indépendant de distribuer sa musique en ligne sur un grand nombre de sites en même temps. TuneCore possède 150 plateformes digitales partenaires. Les distributeurs numériques permettent aussi d’obtenir en plus des rapports de revenus, des analyses de statistiques de l’audience, ainsi que des conseils de promotion et de marketing. 

Un des autres avantages est que ces derniers s’occupent de toutes les parties administratives et techniques (exigences de qualité audio et métadonnées) demandées par les plateformes. 

Distribuer sa musique en ligne nécessite de s’occuper de tous ces aspects, et l’agrégateur distributeur propose un package de services qui permet à un artiste indépendant de s’en libérer. Cela lui est donc bénéfique. Le distributeur veille à ce que la production de l’artiste soit conforme, que sa visibilité soit décuplée via différents canaux de diffusion…

Les potentiels freins pour un artiste indépendant de passer par un agrégateur

Cependant, cela a un coût pour l’artiste. En effet, nous pourrions faire deux reproches à l’utilisation d’un canal indirect long pour distribuer sa musique en ligne… Les frais d’abonnement qui peuvent réduire parfois les revenus de l’artiste, et le manque de contrôle pour l’artiste sur sa musique (réduction de sa marge de manœuvre) dû aux négociations des intermédiaires de distribution.  

Le canal de distribution indirect long
Canal indirect long

Les alternatives aux agrégateurs pour distribuer sa musique en ligne

Si un artiste indépendant débute pour distribuer sa musique en ligne, il peut être envisagé – tout dépend de sa stratégie marketing – de réduire les intermédiaires de distribution. Ce qui permettra à l’artiste de maximiser ses revenus et de garder un certain contrôle sur sa musique.

Les plateformes de distribution directe

La première solution pour qu’un artiste indépendant distribue sa musique en ligne à moindres coûts est qu’il dépose ses œuvres directement sur des plateformes où il suffit de s’abonner sans agrégateur. Sa stratégie peut être donc de vendre sa musique sur Bandcamp (un site reconnu pour les artistes indépendants qui prend une commission sur les ventes) et distribuer sa musique sur Soundcloud (où il peut monétiser sa musique via des publicités). 

Auto-distribuer sa musique en ligne avec son propre site web

La seconde solution est l’auto-distribution. C’est lorsqu’un artiste va distribuer sa musique en ligne directement sans passer par un agrégateur de musique.

Bien que les réseaux-sociaux soient un réel outil de promotion pour un artiste afin de se faire connaître, l’artiste ne peut pas y vendre sa musique en ligne à proprement parlé. Rappelons également que les réseaux sociaux font partie du Earned media et non pas du Owned media.

Un artiste indépendant peut créer son site web personnel pour distribuer sa musique en ligne
Créer son propre site web pour distribuer sa musique en ligne

Ainsi, il serait donc recommandé pour un artiste indépendant de créer son propre site internet. Avec un site web personnel, l’artiste a un réel contrôle sur le design, les informations, la monétisation… L’artiste peut davantage exprimer son univers dans le visuel du site, ajouter un blog, proposer la souscription à sa newsletter (et capter les adresses emails de ses fans), inclure une zone membre, et surtout distribuer sa musique en ligne avec un processeur de paiement et un service de livraison de produits numériques ! 

En outre, lorsque le site web d’un artiste est bien référencé, il permet d’atteindre de nouveaux visiteurs et donc de potentiels fans.

Le canal de distribution direct
Canal direct

L’auto-distribution est une méthode de distribution numérique de la musique qui permet généralement à l’artiste de conserver une plus grande partie des bénéfices générés tout en gardant un grand contrôle sur sa musique (promotion, prix, offre…). Même si cela nécessite beaucoup de gestion, de temps et d’efforts pour un début de carrière.

Conclusion

En conclusion, c’est à l’artiste de définir sa stratégie marketing : comment distribuer sa musique en ligne. Il faut comprendre qu’il y a des avantages comme des inconvénients dans chaque moyen. Le choix entre les agrégateurs de musique ou bien l’auto-distribution se fera en fonction des objectifs de l’artiste et de ses priorités : toucher un public large et avoir de la visibilité avec une distribution intensive, faire connaître sa musique, réduire ses coûts, conserver le tout contrôle…

Sources

Livre : “Le Marketing des Arts et de la Culture” de François Colbert
Article : “Solution n°2 : Autodistribuer sa musique en ligne” du site EazyZic
Article : “Comment distribuer et vendre sa musique en ligne ?” du site Marketing Musical
Article : “Comment vendre sa musique en ligne : le guide complet” du site Musician Pro
Article : “Distributeur digital & agrégateur de contenus : quelle différence ?” du site À Contretemps

Picture of lourencoantonella

lourencoantonella

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique