« Le Web3 marque la révolution d’internet ». Vous avez sûrement entendu cette phrase quelque part. Cette vision futuriste d’Internet veut bouleverser nos habitudes de navigation.
Alors comment le Web3 va-t-il affecter le monde du marketing numérique ? Et comment profiter au maximum de cette révolution web ?

Le Web est un monde très vaste qui ne cesse d’évoluer avec le temps.
Pour mieux comprendre le concept du web3, il faut d’abord remonter au Web 1.0. Ce terme désigne la toute première version d’internet. Il est apparu entre les années 1991 et 2004. Internet n’était alors que des pages web reliées par des hyperliens. Il n’y avait pas les éléments visuels, les contrôles et les formulaires supplémentaires que nous voyons sur le web d’aujourd’hui. Le web n’était donc pas interactif.

À partir de l’année 2004, la naissance du Web 2.0 ramène l’idée d’un web participatif. Via les réseaux sociaux, les forums et les services du quotidien, on ne consulte plus simplement des pages web, on interagit avec elles. C’est le Web que l’on connait aujourd’hui. Les utilisateurs recueillent de l’information des pages web, et les pages web elles-mêmes commencent à recueillir de l’information des utilisateurs. Les ordinateurs utilisent le protocole HTTP pour identifier et trouver des informations stockées sur des serveurs – généralement un seul serveur – à un endroit précis.

Maintenant, la question à se poser est : qu’est-ce que le web 3.0?
À l’origine de ce concept, on retrouve l’informaticien Gavin Wood, créateur de l’Ethereum.
Le Web3 ou Web 3.0 repose sur la décentralisation. C’est-à-dire que dans le Web3, les informations sont stockées simultanément dans plusieurs serveurs au lieu d’un seul. Par conséquent, il n’y aurait pas de centre de stockage des données. Les internautes peuvent pour la première fois prendre possession de leurs données personnelles.

Alors quelles seront les conséquences du Web3 sur le monde du marketing digital ?

  • Tout d’abord, il n’y aura plus d’intermédiaire. La nature décentralisée du Web 3.0 est une occasion unique pour les individus de prendre le contrôle de leurs données et d’échanger de la valeur directement entre eux, sans avoir besoin d’un intermédiaire. Les utilisateurs tiendraient les rênes ! Alors que la plupart des plateformes de médias sociaux sont centralisés, ce qui les rend vulnérables aux violations de données et à la manipulation des informations.

 

  • De nouvelles voies pour la publicité se sont ouvertes dans le métaverse:
    Avec le Web 3.0, notre accès à l’internet n’est plus limité à l’écran devant nous, mais plutôt au monde qui nous entoure. Certaines personnes disent que le Web3 est le métaverse.
    En réalité, le métaverse est l’Internet en temps réel. Ce dernier va élever le sens du numérique. Il apportera de nouvelles formes d’expression personnelle et de créativité et nous préparera à des expériences entièrement nouvelles. En ce qui concerne la publicité, le métaverse indique une transition de la publicité traditionnelle vers des expériences de marque plus engageantes et intrigantes. C’est avant tout un canal supplémentaire dans votre marketing mix. Les publicités dans le métaverse seront principalement des panneaux d’affichage en réalité virtuelle, très faciles à concevoir. On retrouve aussi la publicité native en RV, qui serait un très bon moyen pour les marketeurs de créer des expériences à grande échelle tout en permettant aux utilisateurs d’interagir avec leur produit et éventuellement d’effectuer un achat – également en ligne, tout ça sans quitter le métaverse, et tout cela grâce au Web3.

  • Les NFT vont remodeler l’expérience marketing dans le Web 3.0:
    Vous avez probablement entendu parler des NFT. C’est l’abréviation de non-fongible tokens. Il s’agit d’actifs numériques qui peuvent être achetés et vendus, comme n’importe quel autre bien, mais que l’on retrouve dans le Web 3.0. Celles-ci permettent aux annonceurs d’accéder à la source et à l’historique de chaque communication effectuée.

  • Les jetons : la nouvelle monnaie du web 3.0:
    Au lieu de points de fidélité ou de bons d’achat, les utilisateurs sont récompensés par des jetons dans le web 3.0.
    Au fur et à mesure que son audience augmente, le métaverse devient un canal redoutable de vente de produits pour les marques. Contrairement au web d’aujourd’hui, le Web3 intègre naturellement les rails de paiement à la blockchain, qui facilite les transactions.

La transition vers le Web 3.0 est inévitable, et c’est celui qui y entrera le plus tôt qui en tirera le plus de bénéfices. À l’avenir, le défi des spécialistes du marketing sera d’adopter une approche plus interactive avec leurs clientèle cible et de leur fournir rapidement des résultats adaptés à ce qu’ils recherchent.

 

 

Bibliographie: