Nous remercions la Banque Nationale pour sa commandite qui nous permet d'offrir gratuitement le simulateur de Marketing numérique de HEC MONTRÉAL à nos étudiants du BAA !

Rechercher
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
S'abonner à l'infolettre

Infolettre

4 Conseils de Marketing Numérique pour les Artistes

De nos jours, les barrières d’entrés au monde des arts sont presque nulles. N’importe qui peut télécharger les programmes nécessaires à la création pour ensuite publier ses œuvres sur les réseaux comme Spotify, SoundCloud, Instagram et Pinterest. Cette réduction des barrières d’entrée dans le milieu, ainsi que l’omniprésence des réseaux sociaux, permet à plusieurs artistes de publier leurs œuvres et de se faire reconnaitre pour leur travail. Ce phénomène créé nécessairement plus de compétition entre les artistes qui souhaitent tous faire valoir leurs œuvres par les algorithmes des plateformes différentes. En effet, ceci place maintenant plus de pression sur les artistes qui doivent maintenant avoir des connaissances en marketing en plus de leur talent d’artistes pour être en mesure de faire ressortir leurs créations de la masse et de se créer un nom dans le milieu.

Donc, voici 4 stratégies en marketing numérique pour grandir comme artiste dans le monde numérique (sans même avoir besoin de talents artistiques!)

1.     Connaitre son audience.

À la base, le marketing repose sur la connaissance de son audience. En d’autres mots, il faut être capable d’identifier qui pourrait être intéressé par notre art et pourquoi. La meilleure façon de réaliser cet objectif est de leur créer un profil. Qui sont-ils? Ils ont quel age? D’où viennent-ils? Quels sont leurs autres intérêts? Quelles plateformes utilisent-ils le plus? Etc. Le mieux que l’on connait notre audience, le plus facile c’est de les rejoindre.

2.     L’approche de communication          

Une fois les plateformes utilisées par notre audience sont identifiées. C’est le temps de leur communiquer l’information avec du marketing de contenu. En marketing, il y a deux types de contenule contenu de marketing et le contenu de marque. Le contenu de marketing est le contenu ayant l’intention première de vendre et de faire découvrir la marque (dans ce cas-ci, l’artiste est la marque) à de nouvelles personnes. Le contenu de marque, lui, est plus axé sur la communication avec les personnes qui sont déjà au courant de la marque et a comme but d’entretenir la relation existante entre la marque et le client. Selon moi, un artiste devrait plus se concentrer sur une communication de marque. Personne n’aime ouvrir ses médias sociaux et se faire achalander pour acheter ou consommer quelque chose. Le but d’un artiste, selon moi, devrait être de communiquer à son audience comme il communiquerait à un ami. Donc, de ne pas vendre ses œuvres, mais plutôt de les recommander comme si on recommanderait un bon film à un ami. Cela étant dit, le contenu de marketing à quand même sa place pour un artiste. Par exemple, c’est très approprié d’utiliser une approche de contenu marketing lorsqu’on a réellement quelque chose à vendre comme; une performance à un spectacle ou une présence à une exhibition, il suffit seulement de garder le même ton amical avec son audience.

3.     La consistance

En marketing, la consistance est très importante. Celle-ci est importante non seulement pour rester frais dans la mémoire du client/admirateur, mais aussi pour les réseaux sociaux. Les algorithmes vont beaucoup plus aimer des comptes qui sont actifs et qui créer des interactions avec leurs abonnées. C’est donc important de garder ses réseaux sociaux à jour et de laisser savoir son audience qu’est-ce que l’on fait. Cependant, la consistance sur les médias sociaux peut-être très taxant pour un artiste. Être constant sur les réseaux sociaux demande beaucoup de temps, d’effort et peut créer beaucoup de stress lorsque certaines publications performent mal. Selon moi, la priorité d’un artiste devrait toujours être sur son art. Donc, la présence en ligne ne devrait pas enlever du temps à la création où créer du stress non nécessaire dans la vie d’un artiste. Il ne faut pas oublier que vous êtes seul dans votre mission et vous n’avez pas nécessairement les ressources pour faire compétition avec les artistes qui ont une équipe qui s’occupe de leur promotion.

4.     La temporalité des publications et des œuvres

Beaucoup d’artistes passent énormément de temps sur une œuvre et font seulement une ou deux publications à propos de celle-ci, une fois que l’algorithme arrête de montrer la publication à des comptes, tout le temps passé sur cette œuvre tombe « mort ». Les œuvres et les publications continuent à exister même après avoir fini d’être promues par l’algorithme. Il ne faut pas avoir peur de re partager ses œuvres du passé pour plusieurs raisons. Par exemple, si notre nombre d’abonnés à augmenter depuis la publication originale, plusieurs des nouveaux abonnés ne sont probablement même pas au courant de l’existence de cette œuvre et ça serait une bonne idée de leur en faire part. Ils pourraient l’aimée et ça pourrait lui donner une « seconde vie ». En bref, les artistes passent beaucoup trop de temps sur leurs œuvres pour ne pas les partager plus qu’une fois. Il ne faut pas laisser le caractère éphémère des réseaux sociaux gaspiller ce travail!

Bien que le métier d’artiste a changé au fils des années dû aux avancés technologiques et à cause des nouvelles méthodes de communication marketing. L’un des aspects importants qui perdure à travers les années est qu’il ne faut pas avoir peur d’expérimenté dans la promotion de son art et surtout qu’il ne faut pas arrêter de créer et d’afficher ses créations! On ne sait jamais qui écoute ou quel oeuvre sera celle qui propulse notre carrière vers de nouvelles hauteurs!

Rédigé par Axel Gref – Étudiant au HEC dans le programme du BAA spécialisation Marketing

Picture of grefaxel

grefaxel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir d'autres articles

small_c_popup.png

Avez-vous finis votre lecture de l'article?

Vous pourriez tester vos connaissances numérique

25 questions pour déterminer si vos lectures sur le blogue ont fait de vous un expert du numérique